RSF rétablit l’accès au site de Radio France Internationale en Russie

Radio France Internationale (RFI) diffuse des actualités et des informations en 15 langues, dont le russe, via sa radio et son site internet. Cette opération « Liberté de garantie » a été rendue possible grâce à un réseau de hackers et d’ingénieurs en cybersécurité aidant RSF à lutter contre la censure en ligne dans le monde. Le mois dernier, le même réseau a aidé RSF à rétablir l’accès au site Web vague allemanderadiodiffuseur public allemand, et Méduseles sites d’information russes indépendants les plus populaires, après qu’ils aient également été bloqués par Moscou.

Et le 5 avril, RSF a également créé un site miroir pour Fortangaun site d’information d’opposition basé en Ingouchie, dans le Caucase russe.

« Nous ne pouvons permettre au Kremlin de priver ses citoyens du droit à l’information,a déclaré le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. « Le gouvernement russe utilise des armes législatives puissantes contre les libertés fondamentales de ses citoyens. Les médias russes et étrangers fournissent des services essentiels au public russe et leur remise en ligne permet de maintenir l’accès à des informations librement rapportées et à un journalisme de qualité. Nous sommes très heureux de pouvoir ainsi aider RFI.

Le Kremlin cherche à supprimer toutes les informations crédibles et librement rapportées qui pourraient concurrencer sa propagande. Et, dans le cadre de ses efforts pour contrôler l’ensemble de l’information, il bloque l’accès aux médias en ligne – un processus que l’opération Collateral Freedom peut inverser.

Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde (entreprise publique qui détient RFI), ça dit: « Nous regrettons la suppression, en Russie, de l’accès au site Internet de RFI, en russe comme dans toutes les autres langues de RFI, qui empêche encore plus la société civile russe d’obtenir librement des informations basées sur des faits vérifiés. Dans ce contexte, nous maintiendrons la fourniture d’actualités et d’informations en mobilisant toutes les solutions techniques pour maintenir nos contenus accessibles à la population russe. Ce partenariat autour de Collateral Freedom s’inscrit dans la longue histoire que nos médias partagent avec RSF pour défendre la liberté d’information.

L’opération Collateral Freedom de RSF peut restaurer rapidement l’accès aux sites Web bloqués en créant une copie appropriée ou « miroir » du site et en la plaçant sur un réseau de diffusion de contenu (CDN) qui héberge de nombreux autres services. Les gouvernements autoritaires ne peuvent pas bloquer l’accès à un CDN sans subir de dommages supplémentaires en bloquant leur propre accès à tous les autres services fournis par un CDN. La seule option consiste à cibler à nouveau les URL, mais RSF peut fournir de nouveaux miroirs d’URL plus rapidement que le gouvernement ne peut les bloquer.

L’Internet russe est trop complexe pour que le gouvernement puisse le contrôler efficacement. Bloquer des sites prend du temps et de l’argent. RSF n’est soumise à aucune de ces contraintes et n’abandonnera pas sa défense de la liberté de la presse contre les prédateurs.

La Russie est classée 150e sur 180 pays au Classement mondial RSF de la liberté de la presse 2021

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.