Qu’est-ce que c’est et comment est-ce que ça marche

Toute personne vivant en France a le droit d’être dans le système de santé français – mais presque tout le monde a également une politique de «recharge» distincte, pour couvrir certains des coûts non couverts par l’État.

Connu comme garantie maladie complémentaire (assurance maladie complémentaire) Il s’agit de différents régimes destinés à compléter la couverture de l’assurance maladie obligatoire française.

En règle générale, les États ne couvrent qu’un pourcentage limité des frais médicaux, dans le cadre des tarifs officiels de l’État pour certaines actions médicales, appelés tarifs de convention. Par exemple, l’État prend en charge 70 % des 25 € facturés pour une visite standard chez un médecin généraliste.

De plus, certains professionnels de la santé sont autorisés à facturer plus de convention tarifaireet les dépassements, appelés dépassements, ne font également l’objet d’aucun remboursement de la part de l’État.

Ainsi, pour ne pas avoir de mauvaises surprises, la plupart des gens ont un complément, également appelé Mutuelle, qui couvre la plupart ou la totalité du montant restant.

En 2020, 96 % de la population métropolitaine bénéficie d’une couverture complémentaire selon l’auditeur des finances publiques Cour des comptes.

Lire la suite: Panorama du système de santé français en 2021

Comment fonctionne la recharge ?

Les recharges se présentent sous trois formes :

  • Mutuelle politiques issues du Code de la Mutualité, qui conditionnent leur fonctionnement. Mutuelles est une association à but non lucratif spécialisée dans la complémentaire santé. Cependant, le terme est souvent utilisé de manière informelle comme un terme générique pour l’ensemble de la gamme d’options d’assurance complémentaire.

  • Institutions de prévoyance (fonds de prévoyance), qui est une association sans but lucratif régie par le Code de la Sécurité sociale et généralement responsable des régimes collectifs d’assurance contre les accidents du travail.

  • Les compagnies d’assurance contrôlées par le Code des assurances, qui sont des compagnies privées et offrent généralement d’autres services.

Si vous êtes employé, votre police complémentaire sera généralement prise en charge et partiellement prise en charge par votre employeur et fournie dans le cadre d’un contrat collectif pour tous les membres du personnel.

La police de groupe n’était à l’origine offerte que par institution de prévoyancemais depuis qu’ils sont devenus obligatoires pour les employeurs en vertu de la loi ANI en France en 2016, les mutuelles et les compagnies d’assurance standard les fournissent désormais également.

Cependant, les individus peuvent également prendre leurs propres décisions et éventuellement inclure leur famille immédiate également.

C’est une option que les entrepreneurs, les agriculteurs, les propriétaires de petites entreprises, les retraités, etc. doivent généralement choisir. à ajouter à leur assurance maladie obligatoire.

Si les entreprises sont tenues de fournir à leurs salariés une complémentaire santé, les particuliers qui n’en bénéficient pas ne sont pas tenus de souscrire leur propre contrat ; ils ne peuvent payer directement que leurs propres dépenses.

De même, les salariés insatisfaits de la couverture offerte par leurs contrats liés à l’emploi peuvent également souscrire une couverture complémentaire, les laissant avec trois formes différentes d’assurance maladie.

Les personnes à faible revenu peuvent bénéficier d’une couverture de recharge gratuite ou subventionnée dans le cadre d’un programme appelé complément de santé solidaire.

Comment obtenez-vous un remplacement?

Certaines polices d’assurance complémentaires ont tendance à couvrir tous les frais dépassant votre assurance de base, tandis que d’autres offrent une couverture plus limitée. Les polices fournies ont tendance à offrir une plus grande couverture pour certaines zones par rapport à d’autres, d’où l’avantage de magasiner pour vous assurer de trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Lorsque vous consultez un médecin ou un autre professionnel de santé, vous devez présenter votre carte de santé Vitale carte.

Dans le cas de certains médecins, qui pratiquent ce qu’on appelle le tiers payant, cela signifie qu’il n’y a rien à payer d’avance pour la part prise en charge par l’État, et avec l’arrangement de plusieurs médecins, rien ne doit être payé du tout si votre La mutuelle prend en charge l’intégralité des frais.

S’ils n’offrent pas le tiers payant, vous devez payer d’avance mais vous recevrez un remboursement automatique à votre banque si vous montrez votre carte Vitale. Les versements mutuels seront également automatiques, si vous avez établi une relation entre votre organisme public d’assurance maladie et la Mutuelle.

Environ 90% des médecins généralistes et les deux tiers des consultants accepteront Cartes Vitales, mais sinon, vous devrez payer le traitement au point de service et ensuite soumettre un papier feuilles de soins documents de votre médecin à l’agence d’assurance maladie de votre état afin que celle-ci et votre compagnie d’assurance complémentaire puissent vous rembourser.

Si votre fournisseur d’assurance complémentaire n’est pas lié à l’agence de santé de votre état, vous devez continuer de remboursement pertinent document, indiquant le remboursement de l’État reçu, à la compagnie d’assurance complémentaire.

Si vous n’avez pas de police complémentaire ou si vous ne couvrez pas entièrement votre traitement, vous n’aurez peut-être pas de frais supplémentaires pour le modérateur du ticket – partie de convention tarifaire pas pris en charge par l’État – et tout désespoir accusé.

Par exemple, si vous voyez un généraliste facturer au tarif fixé par l’État, la partie non couverte par l’État est de 30 % de 25 € = 7,50 €, plus la remise de 1 €, donc 8,50 € doivent être payés.

Certaines personnes, y compris les femmes enceintes et les personnes atteintes de certains problèmes de santé chroniques, ne l’ont pas modérateur de billets payer et 100% du coût de leur rendez-vous est couvert par leur assurance obligatoire désespoir peuvent encore s’appliquer.

Article associé

Y a-t-il un délai pour utiliser la feuille de soins pour les paiements de santé ?

Nouvel espace de santé en ligne : ce qui a changé pour les résidents en France

Carte Vitale numérique : Où, comment et quand est-elle utilisée en France ?

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.