Que pensez-vous du système de santé privatisé ?

Les Ontariens ont exprimé des craintes accrues associées au fait que le gouvernement provincial suggère que la privatisation du système de santé pourrait être une option alors que les unités hospitalières ferment avec des pénuries généralisées de personnel.

Cela survient après que Sylvia Jones, vice-première ministre et ministre de la Santé de l’Ontario, interrogée spécifiquement sur la possibilité d’envisager la privatisation des soins de santé, a indiqué que « toutes les options sont sur la table » comme un effort du gouvernement de l’Ontario pour faire face aux tensions croissantes dans les hôpitaux.

Jeudi, le gouvernement provincial a annoncé qu’il y aurait une augmentation des investissements dans les opérations des hôpitaux pour enfants et des cliniques privées couvertes par le Régime d’assurance-santé de l’Ontario (OHIP).

Jones a souligné jeudi que les soins de santé « continueront d’être fournis à la population de l’Ontario grâce à l’utilisation de votre carte OHIP ».

« Nous voyons la valeur d’avoir plusieurs établissements de santé indépendants qui sont dans la province de l’Ontario depuis des décennies, pour alléger une partie de la pression sur nos partenaires de soins de santé », a déclaré Jones.

Le NPD de l’Ontario a également critiqué l’approche du gouvernement Doug Ford pour gérer la crise hospitalière de la province.

« Envoyer une intervention chirurgicale dans une clinique privée à but non lucratif aggraverait la crise de la dotation en personnel de santé, car les médecins et les infirmières seraient obligés de passer plus d’heures dans des cliniques privées à but non lucratif que dans les hôpitaux », a déclaré France Gélinas, porte-parole du NPD en matière de santé d’Ontario. « Vous aurez la même équipe chirurgicale dans une clinique privée à but non lucratif, mais vous recevrez des factures énormes pour tout, de la consultation d’un diététicien à l’amélioration des lentilles de cataracte. »

« Pour remédier à la crise des effectifs dans les soins de santé, nous devons embaucher plus de professionnels de la santé. Le gouvernement devrait abandonner ce programme et lancer à la place des plans pour recruter, retenir et renvoyer des infirmières avec de meilleurs salaires, de meilleures conditions de travail et un sentiment de bien-être. respect qu’ils méritent. »

Êtes-vous inquiet de l’investissement du gouvernement dans les cliniques privées? Votez dans le sondage ci-dessus.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.