Plainte de confidentialité déposée contre Google en France pour e-mail publicitaire « spam » – The Irish Times

Google a violé une décision de justice de l’UE en envoyant des e-mails publicitaires non sollicités directement dans les boîtes de réception des utilisateurs de Gmail, a déclaré mercredi le groupe de défense autrichien Noyb dans une plainte déposée auprès de l’autorité française de protection des données.

L’unité d’Alphabet, dont les revenus proviennent en grande partie de la publicité en ligne, doit obtenir l’approbation préalable des utilisateurs de Gmail avant de leur envoyer des e-mails de marketing direct, a déclaré Noyb, citant une décision de 2021 de la Cour de l’Union européenne (CJUE).

Bien que les e-mails publicitaires de Google puissent ressembler à des e-mails ordinaires, ils incluent le mot « Annonces » en lettres vertes sur le côté gauche, sous l’objet de l’e-mail, a déclaré Noyb dans sa plainte. De plus, ils n’incluent pas les dates, a ajouté le groupe de défense.

Dans un article sur son site Internet, tLes groupes de défense affirment que les plaintes sont basées sur la directive ePrivacy et non sur le GDPR. Cela signifie que « les autorités françaises peuvent directement se déconnecter et infliger une amende à Google » sans avoir à coopérer avec d’autres autorités européennes de données.

« C’est assez simple. Le spam est un e-mail commercial envoyé sans consentement. Et c’est illégal. Le spam ne devient pas légal simplement parce qu’il est créé par un fournisseur de messagerie », a déclaré Romain Robert, avocat d’un groupe de défense des intérêts, dans un communiqué.

La CNIL a condamné Google à deux reprises. En décembre dernier, le géant des moteurs de recherche s’est vu infliger une amende de 150 millions d’euros pour avoir donné aux utilisateurs la possibilité d’accepter immédiatement les cookies sans fournir « une solution équivalente (bouton ou autre) permettant aux internautes de refuser facilement ces dépôts de cookies ».

Il a également infligé une amende de 50 millions d’euros à Google en juin 2020 sur la base de la plainte de Noyb concernant l’obscurité de la politique de confidentialité de l’entreprise et l’absence de base légale pour la publicité personnalisée.

Google et l’autorité française de protection des données CNIL n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Noyb (None Of Your Business), basé à Vienne, est un groupe de défense fondé par l’avocat autrichien et militant de la protection de la vie privée Max Schrems, qui a remporté une affaire très médiatisée devant le plus haut tribunal d’Europe en 2020. – Reuters

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.