Nantes s’impose aux tirs au but et atteint sa neuvième finale de Coupe de France après avoir battu l’AS Monaco

Le FC Nantes s’est qualifié pour sa neuvième finale de Coupe de France après avoir battu l’AS Monaco dans un match difficile au stade de la Beaujoire. Le match s’est joué aux tirs au but après le match nul 2-2. Avec cette victoire, Nantes retrouve la finale de la Coupe de France après 22 ans, l’édition 1999/2000 étant la dernière où les Canaris disputent le match décisif.

La première mi-temps a commencé avec un maximum d’efforts, les deux équipes marquant dans les 20 premières minutes. Monaco a ouvert le score grâce à une tête brillante de Guillermo Maripan à la 12e minute, mais neuf minutes plus tard, le défenseur Djibril Sidibe a marqué un but contre son camp pour Nantes sur une belle course de Randal Kolo Muani.

En deuxième mi-temps, les deux équipes ont baissé le niveau et le jeu est devenu nerveux et mal joué. Cependant, il y avait du temps pour deux autres buts séparés par seulement deux minutes l’un de l’autre. En 74 minutes, Samuel Moutoussamy a profité d’un ballon perdu dans la surface de réparation monégasque et a marqué 2-1 pour les locaux, mais avec 120 secondes de retard, le remplaçant néerlandais Mydon Boadu a égalisé après une autre tête. Les deux équipes avaient une chance de prendre la tête dans les dernières minutes, mais nous étions destinés à voir des pénalités pour décider qui affronterait Nice en finale.

Nantes a été impeccable aux tirs au but après avoir marqué les quatre penaltys, quand Monaco en a raté deux dans les mêmes tentatives. La star Wissam Ben Yedder et Aurélien Tchouameni sont ceux qui n’ont pas réussi à mettre le ballon au fond des filets depuis le point de penalty.

Nantes affrontera l’OGC Nice en finale. Les deux équipes n’ont été championnes nationales dans aucune coupe ou ligue depuis au moins 21 ans (Nantes était championne de Ligue 1 2000/01).

Les deux équipes ont remporté trois fois la Coupe de France. Nice a célébré en 1952, 1954 et 1997, tandis que Nantes a soulevé la coupe en 1979, 1999 et 2000.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.