McDonald’s va verser 1,3 milliard de dollars à la France dans une affaire de fraude fiscale

Le français McDonald’s et les sociétés liées ont accepté de verser plus de 1,2 milliard d’euros (1,3 milliard de dollars) à l’État français pour régler une affaire dans laquelle le géant de la restauration rapide a été accusé d’années d’évasion fiscale.

Un tribunal de Paris a approuvé jeudi le règlement, a annoncé le parquet national financier. McDonald’s a déclaré que le règlement était le résultat de « discussions fructueuses » avec les autorités fiscales françaises.

Cette décision signifie qu’une enquête sur la fraude fiscale visant les entreprises, ouverte après une plainte en justice du syndicat en 2016, sera close.

Le bureau du procureur a déclaré que McDonald’s France, McDonald’s System of France, MCD Luxembourg Real Estate et d’autres sociétés liées ont accepté de payer un total de 1,24 milliard d’euros (1,29 milliard de dollars) en amendes, pénalités et contre-taxes pour régler l’affaire après des années de négociations. .

L’entreprise est accusée d’avoir dissimulé des bénéfices français au Luxembourg sous la baisse des impôts de 2009 à 2020 et d’avoir déclaré des bénéfices artificiellement bas en France.

McDonald’s Corp. a déclaré dans un communiqué avoir payé 2,2 milliards d’euros d’impôts au cours de cette période. Il n’a pas commenté les allégations.

« La majorité des règlements fiscaux prévus ont été gagnés » et reflétés dans les derniers résultats trimestriels de la société, et le reste sera reflété dans les résultats du deuxième trimestre, a indiqué la société.

(Cette histoire n’a pas été modifiée par l’équipe de Devdiscourse et est créée automatiquement à partir du flux syndiqué.)

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.