Max Whitlock s’ouvre sur la santé mentale et se réinitialise pour Paris 2024

Double champion olympique du cheval d’arçons Max Whitlock de l’équipe GB a déclaré qu’il était « complètement perdu » après avoir marqué l’histoire de la gymnastique artistique aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo l’été dernier.

« Je suis tombé quelque part, dans cette ornière où j’ai perdu toute motivation pour tout », a-t-il déclaré dans un communiqué. entretien avec la BBC. « Je me sens léthargique tous les jours. Je suis dans cet endroit où je ne veux rien faire. »

Le joueur de 29 ans a déclaré qu’il avait eu du mal à trouver le prochain objectif de sa carrière cette année depuis ses troisièmes Jeux olympiques.

« En tant que gymnaste tout au long de ma carrière, je regarde toujours vers l’avant et je ne regarde jamais en arrière. [My results] un peu écrasant, mais ça n’a pas d’importance parce que je vois ma prochaine cible », a-t-il expliqué. « Avancer, c’est ce qui est important, et ça [when] Je me sentais comme un échec complet parce que je ne pouvais pas le voir clairement. »

Mais Whitlock dit maintenant qu’il a retrouvé un but après avoir imaginé parler à sa fille, Willow.

« [Willow] va évidemment voir ce que je fais. Les 10 à 20 prochaines années, si j’explique ma carrière à Willow et dis que j’ai fait ceci et cela et que j’arrête après Tokyo, je pense que la prochaine question pourrait être pourquoi avez-vous arrêté ? Et je ne veux pas que ça arrive parce que j’ai peur d’échouer à Paris. »

« Il ne va pas prendre sa retraite. Il ne va pas s’arrêter pour une raison comme celle-là. Il va s’arrêter… », a déclaré Max Whitlock à la BBC.

Alors que le sextuple médaillé olympique manquera les Championnats du monde du mois prochain à Liverpool, il a repris l’entraînement dans l’espoir d’une quatrième participation aux Jeux olympiques. Mais c’est plus qu’un quatrième voyage aux Jeux olympiques.

« J’ai une nouvelle raison. Je l’ai fait pour Willow. Je veux que tout le monde vienne à Paris et ait l’opportunité de regarder à Paris », a-t-il déclaré. « Pour voir où je peux aller, voir si je peux écrire cette histoire, si je peux faire un quatrième Jeux olympiques. Mais juste pour me prouver que je peux le faire et aussi pour montrer à Willow le message de ne jamais abandonner. »

La programmation des Championnats du monde continue de se former

Cette semaine, la fédération française a annoncé son effectif pour les Championnats du monde de gymnastique artistique 2022 à Liverpool, en Angleterre.

Médaillé d’or du concours multiple européen 2019 Mélanie de Jesus dos Santos dirigera l’équipe féminine. Il rejoindra Marine Boyer, Aline Friess, Carolann Heduit, et Colin Devilard.

L’équipe de France masculine sera composée de Benjamin Osberger, Paul Degouy, Léo Saldino, Cameron-Lie Bernard, et Mathias Philippe.

British Gymnastics a également annoncé l’équipe féminine pour le monde, une semaine après la nomination de l’équipe masculine. Médaillés de bronze par équipe aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 Alice Kinsella, Jennifer Gadrova et Jessica Gadirov prêts à concourir ensemble Géorgie-Mae Fenton et Ondine Achampong.

L’un des gymnastes qui ne sera pas à Liverpool est le gymnaste allemand Sarah Vossqui participe à Tokyo 2020. Voss a subi une déchirure au mollet, selon une annonce de l’équipe allemande.

Du coffre-fort…

Cette semaine, nous revenons sur l’entraînement de l’équipe ukrainienne sur le terrain lors de la ronde de qualification aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Olga Roschupkina mène l’équipe en rotation avec un score de 9 575. Au tour préliminaire, l’équipe a terminé quatrième au classement général.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *