Manifestations françaises de soutien à l’Ukraine .. et Moscou met en garde contre la détérioration de la situation humanitaire

Paris-AFP

Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi à Paris et dans plusieurs autres villes françaises, dont Lille et Rennes, pour soutenir l’Ukraine, au moment où le ministère russe de la Défense avertissait que la situation humanitaire s’y détériorait.

Maya Dahan, 33 ans, a déclaré lors d’une manifestation place de la République à Paris : « Nous devons montrer à tout le monde qu’il y a de la résistance même si nous ne portons pas d’armes, mais ce sont aussi des armes et notre présence commune est une arme et nous sommes fiers de notre présence ici. ici.

Des milliers de personnes ont confirmé leur soutien à l’Ukraine après l’attaque russe là-bas, lors du rassemblement de samedi à Florence (Italie), où le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est exprimé par vidéo.

De nombreux manifestants ont agité des drapeaux de la paix arc-en-ciel et des drapeaux ukrainiens devant l’église Santa Croce.

Dans un discours diffusé sur grand écran, Zelensky a déclaré à la foule que son pays était bombardé 24 heures sur 24, ciblant les écoles, les hôpitaux, les zones résidentielles et même les églises et les places comme votre place.

Plus de 40 000 personnes ont manifesté samedi dernier en France, dont 16 000 à Paris. Le soir, une centaine de personnes se sont rassemblées dans l’après-midi pour soutenir l’Ukraine, et des pancartes disaient : « Que Dieu bénisse l’Ukraine ».

Parmi la foule, Marina Zbuzinsk, 31 ans, tenait une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Ne laissez pas l’Ukraine mourir ». A Rennes, des centaines de personnes manifestent pour condamner la guerre. Karina, 52 ans, une Ukrainienne, a exprimé son mécontentement : « J’ai l’impression que l’Europe nous a trahis et que l’OTAN nous a abandonnés. Ils sont responsables des enfants et des femmes qui sont morts en Ukraine. Des sanctions auraient dû être imposées lors de l’invasion de la Crimée.

En revanche, le ministère russe de la Défense a annoncé, samedi, que la situation humanitaire se détériore en Ukraine. « Malheureusement, la situation en Ukraine continue de se détériorer rapidement, et dans certaines villes, elle est devenue catastrophique », ont déclaré les agences de presse russes citant le général Mikhail Mezintsev.

Il a accusé les « nationalistes » ukrainiens d’exploiter des zones résidentielles, de détruire des infrastructures essentielles telles que des routes et des ponts, de déraciner des civils des couloirs d’évacuation et de les priver d’électricité, d’eau, de nourriture et de médicaments.

Mizintsev a expliqué que la situation était très dangereuse à Marioupol, le principal port du sud de l’Ukraine ; Des milliers de personnes, dont des étrangers, ont été suspendues, blâmant les « nationalistes » ukrainiens pour la situation.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.