Macron entame sa quête d’un « second mandat »… la sécurité et l’économie d’abord

Le président Emmanuel Macron s’est engagé jeudi à consolider la souveraineté française s’il remportait un second mandat aux élections.

La France doit organiser des élections présidentielles en avril prochain, au milieu de la promesse de Macron de « traverser le pays à travers ce qu’il appelle une nouvelle ère de crise ».

L’avance de Macron sur les candidats rivaux aux prochaines élections a été renforcée après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Il est toujours considéré comme le candidat le plus en vue pour gagner au premier tour et est capable de battre n’importe quel concurrent s’il passe au second tour.

« Nous sommes à un carrefour où nous pouvons faire une réelle différence », a déclaré Macron lors d’une conférence de presse, soulignant la guerre à la périphérie de l’Union européenne et les défis mondiaux du changement climatique.

Il a déclaré que faire de la France une nation plus indépendante serait un objectif clé, alors qu’il commençait à définir son programme, et s’est engagé à faire tout ce qui était en son pouvoir pour protéger le pays s’il restait président.

Dans son discours annonçant sa candidature aux élections, il a déclaré qu’il utiliserait son second mandat pour renforcer l’économie et la souveraineté de la France et assurer l’avenir du pays. Il a également promis de faire plus pour la justice sociale.

Les sondages publiés ces dernières semaines montrent qu’il obtiendra 30,5% des voix au premier tour des élections du 10 avril, après celui de 25% le mois dernier.

Macron se présente à l’âge de 44 ans ; Le premier tour des élections est prévu pour le 10 avril et le second tour pour le 24 avril.

Emmanuel est en tête des sondages d’opinion, et a renforcé son avance depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.