Macron demande à la Première ministre Elisabeth Borne de proposer un nouveau gouvernement

Publié le:

Le président français Emmanuel Macron a demandé à la Première ministre Elisabeth Borne de proposer un nouveau « gouvernement d’action » qui sera nommé début juillet, selon un entretien avec l’AFP.

Macron a déclaré avoir chargé Borne de mener de nouvelles consultations avec un groupe parlementaire pour former un « gouvernement d’action » pour début juillet.

« J’ai décidé aujourd’hui de confirmer ma foi en Elisabeth Borne », a déclaré Macron.

Macron, qui s’est entretenu samedi avec Borne, a annoncé qu’il l’avait chargé la semaine prochaine de faire entendre les groupes politiques à l’Assemblée nationale sur un certain nombre de questions.

Ils incluent leur éventuelle participation au gouvernement, leur position sur un vote de confiance à Borne même le 5 juillet, et aussi sur un vote sur le budget de l’Etat à l’automne prochain.

« A mon retour du G7 et de l’Otan, le Premier ministre me soumettra une proposition de feuille de route du gouvernement français pour les mois et années à venir, ainsi que pour la composition d’un nouveau gouvernement d’action au service de la France que nous mettre en œuvre dans les premiers jours de juillet », a-t-il ajouté.

« J’ai confiance en notre capacité collective à y arriver. J’ai confiance en la capacité du Premier ministre… », a-t-il déclaré.

La France est confrontée à une impasse politique prolongée après que les partis d’opposition ont réservé un accueil glacial à l’appel de Macron au « compromis » pour maintenir la France gouvernable après une vague d’élections législatives.

Macron a lancé son appel dans un discours à la nation mercredi soir après avoir échoué à maintenir la majorité globale de son bloc au parlement, un revers qui menace de paralyser sa capacité à mener à bien ses réformes prévues.

Son alliance centriste a terminé les élections législatives de dimanche avec une marge de 44 sièges sur la majorité générale à l’Assemblée nationale, alors qu’une nouvelle coalition de gauche et de droite a fait de gros gains.

La situation sape les plans de réformes de Macron pour son deuxième mandat après la réélection présidentielle d’avril – y compris une mesure clé pour relever l’âge de la retraite – et risque de saper son statut international.

(AFP)

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.