Macron de France dit qu’il n’y a pas d’accord avec l’ancien président Sarkozy pour soutenir la campagne

PARIS (Reuters) – Le président français Emmanuel Macron a démenti mercredi l’existence d’un accord politique plus large avec l’ancien président conservateur Nicolas Sarkozy concernant son approbation de Macron avant le second tour des élections présidentielles du 24 avril.

Les médias français ont émis l’hypothèse que Macron, qui aura besoin d’une nouvelle majorité après les élections législatives plus tard cette année après le vote présidentiel, a obtenu l’approbation de Sarkozy après avoir offert une influence politique en échange.

« Il n’y a pas eu d’accord », a déclaré Macron à la télévision France 2 le lendemain de l’approbation de Sarkozy. Macron fait face à une course serrée contre la candidate d’extrême droite Marine Le Pen.

L’approbation de Sarkozy aidera Macron à attirer les électeurs qui ont soutenu la candidate conservatrice Valérie Pécresse au premier tour des élections, mais elle pourrait également décourager les électeurs de gauche qui y verront une confirmation que Macron est de droite comme Sarkozy.

Sarkozy, 67 ans, est le dernier président conservateur français et est toujours considéré comme une figure influente du parti de centre-droit Les Républicains.

Cependant, l’existence même des Républicains semble désormais menacée après que nombre de ses électeurs aient soutenu Macron ou Le Pen lors du premier tour de dimanche.

Macron a également déclaré mercredi qu’il était prêt à forger de nouvelles alliances politiques pour continuer à réformer la France.

« Les fractures que nous avons dans le pays m’obligeront non seulement à obtenir une majorité, mais aussi à rallier derrière moi toutes ces forces politiques qui ne partagent pas entièrement mes vues sur toutes les questions mais seraient ouvertes à travailler avec moi sur certaines réformes, », a déclaré Macron.

« Je ne parle pas de coalitions », a-t-il ajouté, affirmant que de tels accords entre partis n’étaient pas adaptés au système politique présidentiel français.

Take-A-Look pour les élections françaises :

(Reportage par Tassilo Hummel; Montage par Clarence Fernandez et Gareth Jones)

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.