Ma visite en Algérie vise à rétablir la confiance entre les deux pays

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a cherché à résoudre la crise qui dure depuis des mois avec l’Algérie lors de sa visite dans le pays mercredi, et les deux pays ont convenu de poursuivre leur coopération pour la paix en Libye et d’autres problèmes internationaux.

Aux côtés de son compagnon Ramadan Lamamra, Jean-Yves Le Drian a déclaré que son voyage avait pour but de « renouer la relation de confiance » et de « regarder l’avenir pour travailler à relancer et renforcer notre partenariat ».

Le Drian a également évoqué « l’histoire entrelacée » du pays, disant qu’il voulait « dissiper les malentendus ».

L’Algérie a mené une guerre d’indépendance de six ans de 1954 à 1962 après plus d’un siècle sous la domination coloniale française. Les deux pays entretiennent des liens économiques et culturels étroits, mais ils ont connu un net déclin, les propos du président français Emmanuel Macron sur l’histoire précoloniale et le régime postcolonial de l’Algérie ayant provoqué la colère des responsables algériens.

En réponse, l’Algérie a refusé d’autoriser les avions militaires français à voler dans son espace aérien, a rappelé son ambassadeur de Paris et a accusé la France d’avoir commis un « génocide » à l’époque coloniale.

« Les deux parties sont convenues de poursuivre certains axes de coopération bilatérale et de travailler à la suppression des barrières », a déclaré Le Drian après des entretiens mercredi avec son homologue algérien et le président Abdelmadjid Tebboune.

Le président algérien a insisté sur le fait que c’était à la France de faire le premier pas.

« Aucun Algérien n’acceptera que je continue à contacter ceux qui nous insultent », a-t-il déclaré le mois dernier au magazine allemand Der Spiegel.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *