L&T étend sa présence en Europe

Les services technologiques et les armes à énergie renouvelable de Larsen & Toubro étendront sa présence en Europe, a déclaré un haut responsable.

Lors d’un récent événement à Mumbai, Amit Agarwal, Group Corporate Strategy, L&T, a déclaré que le conglomérat avait une grande expérience avec ses activités européennes. « La force de l’Europe réside dans la technologie industrielle et la R&D. L’Inde a besoin de technologie, alors que l’Inde est forte dans les secteurs du numérique et de l’informatique, c’est donc un gagnant-gagnant.

Il a déclaré que L&T Technology Services entretient une relation de longue date avec l’Europe. Elle fournit des services d’ingénierie et de conception à des clients en Europe, notamment Airbus, Thales et Schneider Electric. Elle possède également des centres d’ingénierie et d’expédition en Allemagne et en Suède.

La société a récemment annoncé l’ouverture d’un nouveau centre de recherche et développement en ingénierie en Pologne. « Ce centre servira des clients mondiaux, entre autres, avec les dernières technologies dans les domaines de l’automobile et de la mobilité. Actuellement, la capacité est en mesure d’accueillir 150 personnes, et nous prévoyons d’augmenter la capacité à 300 personnes dans les deux prochaines années », a-t-il déclaré.

L&T a plusieurs activités commerciales en France, notamment les vannes, les machines à caoutchouc, L&T Info Tech et L&T Tech Services.

« En fait, L&T Tech Services renforce ses plans d’ouverture d’un centre en France, et une annonce sera faite prochainement », a-t-il déclaré.

Basée à Mumbai, Larsen & Toubro est l’un des plus grands conglomérats multinationaux indiens. L’entreprise de 80 ans a des intérêts commerciaux dans l’ingénierie, la construction, la fabrication, la technologie et les services financiers.

Compte tenu de l’impact des énergies non renouvelables sur l’environnement, plusieurs entreprises commencent maintenant à se concentrer sur les énergies renouvelables. Il a dit que pour L&T également, l’accent était mis sur les énergies renouvelables.

« Pour le business des énergies vertes, nous sommes en pourparlers avec des partenaires européens pour mettre en place la fabrication d’électrolyseurs. Nous envisageons de fabriquer de l’hydrogène vert, des cellules avancées, des cellules et des modules de chimie. Pour cela aussi, nous explorons des partenariats avec la France et d’autres partenaires européens », a déclaré Agarwal.

Publié dans

12 juin 2022

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.