Liz Truss gifle brutalement Macron lorsqu’il REJECTE son intention de rejoindre le groupe européen | Politique | Nouvelles

Le ministre des Affaires étrangères s’est entretenu avec les législateurs de la commission des affaires étrangères où il a averti que la politique étrangère devait viser à diffuser les intérêts britanniques et à soutenir les libertés contre la Chine. Mais interrogé sur les suggestions de Macron selon lesquelles la Grande-Bretagne renouerait avec l’UE dans les affaires étrangères moins de deux ans après le Brexit, il a répondu : « Ce n’est pas vrai ! »

Cependant, Mme a averti que les plus grandes économies, pas seulement en Europe, devaient faire plus après leur rencontre la semaine dernière en Allemagne.

Il a déclaré: « Je veux que le G7 agisse comme une OTAN économique non seulement un défi russe mais un défi chinois. »

Il a poursuivi: « Ce dont nous avons besoin, c’est d’un réseau mondial de liberté avec l’OTAN et le G7. »

Truss a insisté sur le fait qu’il « n’envisageait aucun problème » avec la France face à la Russie et à la Chine malgré le fait que le président Macron ait récemment suggéré un compromis avec Vladimir Poutine.

Et le ministre des Affaires étrangères a révélé qu’il rencontrerait son homologue français la semaine prochaine pour des entretiens sur l’Ukraine et les relations globales de la Grande-Bretagne avec son voisin le plus proche.

Truss a également réfuté les affirmations selon lesquelles la Grande-Bretagne entretenait de mauvaises relations avec les membres de l’UE.

Il a révélé que 13 accords bilatéraux formels existent déjà avec des pays de l’UE, le plus récent étant le Portugal.

Les sept autres sont « en cours » et seront signés prochainement, a-t-il ajouté.

Ses commentaires soulignent que les relations de la Grande-Bretagne avec les pays de l’Union européenne ne dépendent pas de Bruxelles.

La preuve devant l’une des commissions les plus puissantes du Parlement est intervenue après que Mme Truss a réussi à obtenir la deuxième lecture du projet de loi sur l’Irlande du Nord pour corriger le protocole controversé et contrecarrer les tentatives de l’UE de diviser le Royaume-Uni.

LIRE LA SUITE: Les libéraux démocrates appellent à réduire les taxes sur le carburant malgré les politiques visant à les augmenter

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.