L’Italie va négocier avec le consortium dirigé par Certares pour la vente de la participation d’ITA Airways

Le gouvernement italien va entamer des négociations avec un consortium dirigé par le fonds de capital-investissement américain Certares pour la vente d’une participation majoritaire dans ITA Airways, la compagnie aérienne publique italienne, Reuter signalé.

Le consortium, qui comprend également Air France-KLM et Delta Airlinesa battu le groupe maritime allemand MSC et Lufthansa.

Bien que les détails de la proposition du consortium dirigé par Certares n’aient pas été divulgués, l’une des trois personnes familières avec le développement a déclaré à l’agence de presse qu’il permettrait au gouvernement de conserver une participation d’au moins 40 % dans ITA.

Certares aurait fait une offre de 600 millions d’euros pour une participation d’environ 60%, mais deux sources affirment que la valeur de l’accord pourrait être supérieure à cela.

Les sources ont ajouté que le principal aéroport de Rome, Fiumicino, sera la pièce maîtresse des plans industriels proposés par Certares.

Dans un déclaration, Air France-KLM a déclaré : « À ce stade, Air France-KLM n’investit pas dans la structure du capital d’ITA. Toutefois, le groupe Air France-KLM pourrait envisager à moyen terme de prendre une participation minoritaire dans ITA.

« Air France-KLM entretient une relation de longue date avec ITA et auparavant avec Alitalia. En collaboration avec Delta Air Lines, partenaire de la joint-venture, Air France-KLM espère renforcer ses relations avec ITA et s’appuyer sur les partenariats commerciaux noués par la compagnie aérienne, notamment par la mise en œuvre d’accords de partage de code et l’entrée d’ITA dans SkyTeam. alliance, dont Air France-KLM, dont KLM et Delta sont membres fondateurs.

Air France-KLM a soutenu le déménagement et servira dans un premier temps de partenaire commercial et opérationnel pour Certares.

Cependant, des sources distinctes notent que MSC et Lufthansa ont placé leurs offres dans une fourchette de 850 à 900 millions d’euros pour une propriété de 80 %.

Entreprises liées

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.