L’Italie salue les « premières mesures concrètes » sur la relocalisation des migrants – Politique

(ANSAmed) – ROME, 5 AOÛT – Les « premières mesures concrètes » ont été prises pour la mise en œuvre de la déclaration politique approuvée le 10 juin à Luxembourg par le Conseil de l’intérieur, qui réglemente la relocalisation annuelle de quelque 10 000 migrants, principalement sélectionnés parmi les personnes secourues en mer débarquées dans les premiers États membres à entrer dans l’Union européenne.

Des responsables français se sont rendus au centre d’accueil du CARA à Bari, du 28 juillet au 2 août, pour vérifier la composition du premier groupe de migrants à transférer vers la France, a annoncé vendredi le ministère italien de l’Intérieur. Pendant ce temps, les autorités allemandes ont déclaré qu’elles étaient prêtes pour une mission similaire en août, a ajouté le ministère.

Parmi les 18 États membres (Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Roumanie et Espagne) et trois partenaires de l’UE (Norvège, Suisse et Liechtenstein) ont fait des déclarations politiques le 10 juin, la France et l’Allemagne ont donné suite à leurs engagements avec l’officialisation du premier paquet de relocalisation impactant les migrants débarqués en Italie. Une « plateforme » a ainsi été activée, mise en place par la Commission européenne, à travers laquelle les États membres et partenaires de l’UE confirment leur engagement en faveur de la relocalisation des migrants. (ANSAmed) (ANSA).

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.