L’Iran critique la France pour sa position sur le rapport de l’AIEA – Actualités Politiques

Dans un communiqué publié mercredi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a regretté la position du ministère français des Affaires étrangères faisant référence au dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique sur l’Iran.

Dans une déclaration publique mardi, le ministère français des Affaires étrangères a demandé à l’Iran de répondre aux questions de l’AIEA après que le contenu d’un rapport de l’AIEA sur les activités nucléaires présumées de Téhéran a été divulgué aux médias lundi. La France a également exhorté l’Iran à répondre dès que possible aux questions de l’agence nucléaire de l’ONU sur son activité nucléaire antérieure.

En réponse, Khatibzadeh a affirmé que bien que le nouveau rapport de l’AIEA ne reflète pas du tout la réalité des interactions de l’Iran avec le chien de garde nucléaire de l’ONU, les commentaires « précipités et politiquement orientés » de la France qui ignorent complètement la coopération technique étendue et constructive de l’Iran avec l’AIEA sont « troublants ». et dérangeant. » sans valeur ».

« Le format et la nature de ces commentaires et actions (français) qui ont été faits dans le cadre d’une opération psychologique visant à préparer le terrain pour exercer des pressions sur la République islamique d’Iran avant une réunion du Conseil des gouverneurs de l’International Atomic Energy ) L’agence nous est très familière », a déclaré le porte-parole.

Il a également noté que la coïncidence et la compatibilité de la position de la France avec les récentes mesures du régime sioniste soulignent davantage le rôle d’Israël dans ce domaine.

« Comme nous avons toujours conseillé à l’Agence (AIEA) de rester fidèle au cap de la coopération technique (avec l’Iran), nous conseillons également aux pays comme la France d’éviter les attitudes et les ingérences qui détournent la coopération (entre l’Iran et l’AIEA) de la droite, et, en retour, honorer leur engagement en matière de garanties en faveur du désarmement nucléaire et tenir le régime d’apartheid israélien responsable de ses centaines d’ogives nucléaires », a déclaré Khatibzadeh.

Soulignant le programme nucléaire totalement pacifique de l’Iran, le porte-parole a déclaré que la République islamique fournirait une « réponse ferme et proportionnée à toute action non constructive » du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, avertissant que la responsabilité des conséquences incomberait à ceux qui respectent le Conseil. Gouverneur. Le rapport du gouverneur et du secrétaire général de l’AIEA comme levier et outil de leur jeu politique contre l’Iran.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.