L’Inde et la France vont créer un fonds de développement trilatéral indo-pacifique pour soutenir les innovateurs et les startups

L’Inde et la France travailleront à la création du Fonds trilatéral de coopération au développement indo-pacifique pour soutenir les innovateurs et les startups basés en Inde.

C’est ce qu’ont décidé mercredi le ministre des Affaires étrangères S Jaishankar et son homologue française Catherine Colonna lors de leur rencontre bilatérale.

« Dans le cadre de leur coopération dans l’Indo-Pacifique, les deux ministres ont convenu de travailler à la création du Fonds trilatéral de coopération pour le développement de l’Indo-Pacifique pour aider les innovateurs et les start-up basés en Inde à apporter leurs innovations aux pays tiers, en particulier dans la région Indo-Pacifique-Pacifique, tout en explorant les opportunités de mener à bien des projets de développement dans le cadre de l’Alliance solaire internationale et de son projet STAR-C auquel la France a contribué à hauteur d’un million d’euros », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères Affaires.

Les deux ministres ont également exprimé leur intérêt pour la poursuite de la coopération dans le cadre du mécanisme trilatéral Inde-France-Australie. « Les ministres attendent avec impatience une réunion ministérielle trilatérale qui se tiendra à New York en marge de l’AGNU, plus tard ce mois-ci », indique le communiqué.

Faire progresser les relations de défense

Le ministre français, qui effectuait une visite officielle de trois jours en Inde, a souligné l’intérêt de son pays à faire progresser la coopération dans le secteur de la défense. « Aucun autre pays n’est prêt à partager sa technologie de défense la plus avancée avec l’Inde que la France. Et nous sommes fiers d’être l’un de vos premiers partenaires de défense, non seulement en termes industriels mais aussi en termes opérationnels », a-t-il déclaré dans son allocution d’ouverture lors d’une conférence de presse conjointe.

Nos ambitions sont également très élevées dans le domaine spatial, et nous entamerons prochainement un nouveau dialogue sur les questions de sécurité dans l’espace extra-atmosphérique, a-t-il déclaré, ajoutant que la coopération en matière de cybersécurité entre les deux pays se passe également bien et que notre coopération en matière de lutte contre le terrorisme reste très étroite. . . . « Nous avons fait beaucoup de choses ensemble dans le domaine de l’énergie à faible émission de carbone. Notre projet nucléaire civil de Jaitapur progresse bien », a-t-il déclaré.

Les deux ministres se sont également dits convaincus que la reprise des négociations sur l’accord de commerce et d’investissement entre l’Inde et l’UE et l’accord sur les indicateurs géographiques augmenteraient considérablement le commerce bilatéral. « La partie indienne apprécie les efforts de la France durant sa présidence du Conseil de l’Union européenne pour assurer la reprise des négociations commerciales. Les deux parties ont convenu que la conclusion rapide de l’accord accélérera encore l’augmentation constante du commerce bilatéral qui a atteint 9,87 milliards de dollars sur la période avril 2021 – janvier 2022 », a-t-il ajouté.

Les deux hommes se sont également félicités de la réalisation de nouveaux projets dans le domaine de la coopération bilatérale au développement, notamment la convention de crédit entre le ministère de l’Économie, le ministère des Finances et l’Agence française de développement (AFD) pour le projet d’eau potable à Chandigarh.

Le soutien apporté par Proparco, la filiale de développement du secteur privé de l’AFD, et d’autres partenaires européens, à Sahyadri Farms, Maharashtra, première entreprise indienne dirigée par des agriculteurs, a également été évoqué.

Publié dans

14 septembre 2022

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.