Les systèmes de chauffage domestiques utilisent une peinture « soleil » inventée en France

Un système innovant utilisant de la peinture thermique a été développé par deux amis pour révolutionner le chauffage des habitations.

Après des années à ne trouver aucune utilisation commerciale à la peinture qu’ils ont développée, Jean-Christophe Gérard et Nicolas Guilloux ont décidé de voir si la technologie pouvait être utilisée comme substitut au chauffage domestique.

Ils ont rapidement découvert que c’était possible.

Réchauffe les murs pas l’air

En le peignant sur du métal, ils ont créé un élément chauffant pionnier qui émet des ondes infrarouges aussi chaudes que la lumière du soleil.

Lire la suite: Panneaux solaires sur une propriété française – comment produire votre propre électricité

«Lorsque vous allumez l’un de nos appareils, il dégage trois ou quatre mètres de chaleur, comme un radiateur à convection conventionnel avec un élément de résistance», explique Guilloux. Lien.

« Mais en même temps, il envoie des ondes infrarouges lointaines dans toute la pièce, et après deux ou trois jours, les murs et les meubles chauffent et émettent de la chaleur.

« En fait, nous essayons de réchauffer les murs et non l’air, ce que fait la méthode de chauffage par convection. »

Bons résultats par rapport au chauffage conventionnel

Le duo a formé une société appelée AquilOhm il y a deux ans pour développer l’idée et a déménagé du garage de M. Gérard à une petite unité dans une zone industrielle en Bretagne.

Ils ont déposé un brevet pour le système et l’ont également testé contre d’autres formes de chauffage.

L’entreprise affirme qu’un système de chauffage électrique classique en France consomme 110 kWh/m² au prix de 1 870 € si le ménage a un contrat standard de 0,17 € par kWh.

Pour les pompes à chaleur, la consommation descend à 51kWh/m² soit 867€ par an, là où le service annuel ajoute 250€ supplémentaires.

Les radiateurs AquilOhm sont certifiés pour utiliser 45 kWh/m² pour 765 € par an.

Testé à la maison

« Évidemment, utiliser moins d’énergie est bon pour l’environnement et le budget des ménages », déclare Guilloux.

« Ce système ne fonctionne que dans les maisons bien isolées, ou les murs extérieurs chauffent et irradient la chaleur vers l’extérieur.

« Nous l’avons tous les deux dans notre propre maison et il fait chaud tout l’hiver. »

Étant donné que les éléments chauffants peuvent avoir n’importe quelle forme, l’entreprise a développé environ 40 formes différentes d’appareils de chauffage, y compris des modèles de toit et décoratifs.

Le radiateur standard, qui ressemble à un radiateur électrique à convection, coûte 599 € et consomme 300 W d’électricité, par rapport au radiateur de 1 000 W que l’on trouve couramment dans de nombreux foyers français.

« La quantité dont vous avez besoin dépend de nombreux facteurs, mais les gens se sentent généralement au chaud avec une unité dans chaque chambre et une ou deux dans les autres pièces de la maison », explique Guilloux.

L’entreprise vend actuellement des unités assemblées « à la main ».

L’entreprise recherche des investisseurs pour l’aider à mettre en place une usine de production en série d’appareils de chauffage.

Article associé

Puis-je toujours avoir une bouilloire à mazout dans ma maison française s’il n’y a pas d’autre option ?

Pourquoi les retraités britanniques en France ne sont-ils pas éligibles à l’aide à l’énergie de 300 £ ?

Rénovation immobilière : nouveau prêt à 0% pour la subvention complémentaire ‘MaPrimeRénov’ France

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.