Les renseignements britanniques l’ont placé à l’hôpital Al-Majadhib.. la première tragédie diffusée à la radio égyptienne

Ahmed Kamal Sorour .. Peut-être que beaucoup ne connaissent pas ce nom bien qu’il soit important, car il a été l’un des premiers animateurs de la radio égyptienne et il parle trois langues: arabe, anglais et français, et il est l’une des étoiles brillantes de la microphone en Égypte et dans le monde dans les années trente et quarante, et c’est lui qui a diffusé les condoléances du roi Fouad au monde et la nouvelle de sa prise du trône d’Égypte de Farouk et la nouvelle de la conclusion d’un traité en 1936, et d’autres nouvelles importantes de la période.

Non seulement cela, Ahmed Kamal Sorour est l’un des principaux diffuseurs de la British Broadcasting Corporation « BBC », car il a été le premier diffuseur à lire le Bulletin arabe de la BBC en 1938, et la radio britannique lui a demandé de travailler dessus, alors il a voyagé à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale et au travail Il était correspondant de guerre, puis s’est rendu en France en 1940 et a continué à rendre compte des batailles jusqu’à la chute de la France et il est retourné travailler en Angleterre pendant un certain temps jusqu’à son retour au Caire.

Le diffuseur Ahmed Kamal Sorour a une histoire étrange où il se retrouve à l’hôpital Al-Majadhib, et l’histoire commence quand il retourne en Égypte après la Seconde Guerre mondiale, et il sent les yeux britanniques le regarder partout, alors il porte plainte. à la sécurité publique dans laquelle il a décrit certaines des situations de confrontation entre lui et le Royaume-Uni pendant son séjour à Londres et après son retour au Caire, et le contrôle britannique des affaires en Égypte, et ses plaintes ont à peine atteint le département de la sécurité publique jusqu’à ce que l’un des les officiers de la plume politique se sont rendus chez lui et lui ont dit qu’un haut fonctionnaire voulait le voir jusqu’à ce qu’il enquête sur l’affaire de la plainte, et dès qu’il est allé avec l’officier jusqu’à ce qu’il se retrouve devant un médecin, il a signé un examen médical et a rédigé un rapport, alors ils l’ont emmené dans un hôpital psychiatrique et y sont restés pendant 3 ans jusqu’à ce qu’un rédacteur en chef du magazine Al-Kawakeb aille l’interviewer en 1953 et le trouve dans sa grâce, son esprit et sa sérénité. Il a déclaré aux journalistes qu’il n’était pas seulement le premier animateur de la radio égyptienne, mais qu’il était journaliste. Il a également écrit et réalisé près de 350 dramatiques radiophoniques, et avec ces diffuseurs opprimés, des tas de brochures contenant 23 dramatiques radiophoniques et des drames et des histoires écrites avec la lettre et la langue A. Dabaiyeh l’a écrit pendant son séjour à l’hôpital Al-Majadhib, et Ahmed Kamal Sorour a alors supplié le gouvernement révolutionnaire de le libérer.

Les renseignements britanniques l’ont placé à l’hôpital Al-Majadhib.. la première tragédie diffusée à la radio égyptienne

Les services secrets britanniques le placent à l'hôpital Al-Magadhib..première tragédie diffusée à la radio égyptienne (2)

Les renseignements britanniques l’ont placé à l’hôpital Al-Majadhib.. la première tragédie diffusée à la radio égyptienne

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.