Les pourparlers pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien aboutissent à un « texte final »

Les pourparlers pour relancer l’accord nucléaire en lambeaux de Téhéran avec les puissances mondiales à Vienne se sont terminés lundi alors que les parties ont clôturé le texte final et que les négociateurs iraniens se sont préparés à retourner dans leur capitale, ont déclaré des diplomates.

L’ambassadeur russe Mikhail Ulyanov, qui a représenté les intérêts de Moscou dans les pourparlers, a déclaré que l’Union européenne avait fait circuler le « texte final » de l’accord pour relancer l’accord nucléaire historique, qui prévoyait un allègement des sanctions contre l’Iran en échange de restrictions plus strictes sur son programme nucléaire. . Les parties « doivent maintenant décider si le projet leur convient », a écrit Ulyanov sur Twitter. « S’il n’y a pas d’objection, l’accord sur le nucléaire sera rétabli. » L’Iran a conclu un accord nucléaire en 2015 avec les États-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine.

Le négociateur en chef de l’Iran, Ali Bagheri Kani, rentrera bientôt à Téhéran pour des consultations, a annoncé l’agence de presse iranienne IRNA. Au sommet de la théocratie iranienne se trouve le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, qui aura le dernier mot sur tout accord.

La rupture a mis fin à des mois de pourparlers compliqués et indirects sur l’accord nucléaire, abandonnés par l’ancien président Donald Trump en 2018. Depuis lors, l’Iran a massivement étendu ses activités nucléaires.

(Cette histoire n’a pas été modifiée par l’équipe de Devdiscourse et est créée automatiquement à partir du flux syndiqué.)

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.