Les marins se trompent pour Carlos Santana après la blessure de Ty France

Les frères jumeaux Daniel et Henrik Sedin, ainsi que l’ancien coéquipier des Canucks de Vancouver Roberto Luongo et le capitaine de longue date des Sénateurs d’Ottawa Daniel Alfredsson, sont les vedettes de la classe 2022 du Temple de la renommée du hockey.

Les grands Riikka Sallinen et Herb Carnegie, un pionnier du hockey noir, ont également été sélectionnés lundi pour être présentés en novembre.

Daniel et Henrik ont ​​disputé leurs 17 saisons dans la LNH ensemble pour les Canucks après avoir été sélectionnés deuxième et troisième au total lors du repêchage de la LNH en 1999.

Henrick a terminé sa carrière avec 1 070 points et a remporté le titre de champion 2009-10 et le trophée Hart en tant que MVP du championnat cette saison-là, tandis que Daniel a terminé avec 1 041 points et a remporté le titre de marqueur de la LNH en 2010-11 avec 104 points.

Henrik a régulièrement lissé son frère, terminant sa carrière avec 830 passes décisives (27e de tous les temps) tandis que Daniel a bénéficié des passes d’Henrik, marquant 393 buts.

Les frères ont chacun remporté une médaille d’or olympique pour la Suède aux Jeux de 2006 et ont aidé à mener les Canucks à 11 voyages en séries éliminatoires et à une place dans la finale de la Coupe Stanley 2011.

Alors que les Sedin ont alimenté l’attaque de ces équipes des Canucks, Luongo a protégé le filet, servant de gardien de but de Vancouver de 2006 à 2007 jusqu’à ce qu’il soit échangé aux Panthers de la Floride en mars 2014.

Dans une carrière de 19 saisons de 1999-2000 à 2018-19, Luongo occupe la deuxième place parmi tous les gardiens de but avec 1 044 matchs joués tandis que ses 489 victoires sont les quatrièmes de plus.

Trois fois finaliste du trophée Vézina, Luongo occupe la neuvième place de tous les temps avec 77 arrêts de carrière et a également été le gardien de but de l’équipe canadienne qui a remporté l’or aux Jeux olympiques de 2010.

Alfredsson, qui a également remporté l’or olympique en tant que coéquipier des Sedins dans l’équipe suédoise de 2006, a passé 17 de ses 18 saisons dans la LNH avec les Sénateurs.

Vainqueur du trophée Calder 1995-1996 décerné à la meilleure recrue de la ligue, Alfredsson a terminé sa carrière avec 444 buts (à égalité au 64e rang de tous les temps) et 1 157 points (55e de plus dans l’histoire de la LNH).

Sallinen, la première femme à naître en Amérique du Nord à être intronisée au Temple de la renommée, a remporté des médailles de bronze pour la Finlande aux Jeux olympiques de 1998 et 2018, tandis que Carnegie, décédée en 2012 à l’âge de 92 ans, est largement considérée comme la meilleure femme noire. joueur de hockey de ne jamais jouer dans la LNH.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.