Les Émirats arabes unis augmentent leur flotte aérienne avec des avions de combat chinois

Il a exprimé sa confiance en CATEC, qui dispose d’une technologie de pointe avec un avantage concurrentiel au niveau mondial.

Avant même les attaques des Houthis le mois dernier, les Émirats arabes unis avaient diversifié leurs sources d’armement dans l’intégration de leurs systèmes de forces armées.

En décembre de l’année dernière, le département d’État américain a annoncé que Washington était prêt à aller de l’avant avec un accord pour vendre le chasseur F-35 de cinquième génération (chasseur furtif) et des drones si les Émirats arabes unis veulent toujours le faire, tandis que l’annonce américaine est intervenue après Abu Dhabi a accepté un important contrat d’armement avec la France, y compris l’achat de 80 chasseurs Rafale.

Le ministère de la Défense des Émirats arabes unis a déclaré que l’achat de l’avion de combat français Rafale complète un accord prévu pour acheter des avions de chasse américains F-35, dont le rythme de mise en œuvre a été ralenti en raison des inquiétudes de Washington concernant les relations d’Abu Dhabi avec la Chine.

Les Émirats arabes unis ont commandé 80 avions Rafale fabriqués par Dassault Aviation et 12 hélicoptères militaires Caracal fabriqués par Airbus Helicopters dans le cadre d’un contrat d’achat d’armes de 17 milliards d’euros (19,2 milliards de dollars).

L’accord a été largement considéré comme un signe d’impatience face à la réticence du Congrès américain à approuver l’accord F-35.

Le commandant des forces aériennes et de la défense aérienne des Émirats arabes unis a déclaré en décembre dernier dans un communiqué publié par l’agence de presse des Émirats (WAM) que l’avion Rafale remplacerait la flotte d’avions Mirage 2000 de fabrication française d’Emirates, ajoutant : « Cet accord n’envisage pas des plans alternatifs au F-Deal. nouvel avion.

Les ventes de 50 F-35 fabriqués par la société américaine Lockheed Martin à Emirates ont ralenti en raison des inquiétudes à Washington concernant les relations d’Abu Dhabi avec la Chine, notamment l’utilisation de la technologie de cinquième génération de la société chinoise Huawei à Emirates.

Mais les responsables émiratis ont souligné que les États-Unis « restent le fournisseur préféré des EAU » pour les équipements de pointe.

Selon l’agence de presse des Émirats, le Conseil économique de Tawazun gère actuellement les achats et les contrats des forces armées et de la police d’Abou Dhabi, ajoutant que le Conseil continuera de travailler avec ses partenaires stratégiques pour renforcer les capacités de défense du pays et atteindre les priorités stratégiques dans ce domaine, ainsi que le développement durable des technologies de pointe, d’une manière qui contribue à la réalisation de la vision des EAU de construire un secteur de défense avancé qui sert les objectifs futurs.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.