Les données de plus de 500 000 personnes volées en France

Les données de santé de plus d’un demi-million de personnes en France ont été volées à l’assurance maladie après le piratage des comptes du personnel soignant.

Les 19 comptes, appartenant pour la plupart à des pharmaciens, ont été piratés après que leurs adresses e-mail aient été compromises.

Les données volées comprenaient les noms, prénoms, dates de naissance, numéros de sécurité sociale, coordonnées du médecin généraliste et taux de remboursement pour au moins 510 000 personnes.

Cependant, aucune coordonnée (telle que des numéros de téléphone ou des adresses) n’a été volée, ni de coordonnées bancaires, ni d’informations sur des conditions de santé ou des médicaments, a déclaré la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

L’attaque a été découverte « en fin de semaine dernière », a précisé la Cnam dans un communiqué.

Il a déclaré que des « personnes non autorisées » avaient accédé à « Amelipro [professional Assurance maladie] comptes après que leurs adresses e-mail ont été compromises.

Il a ajouté que les pirates peuvent avoir trouvé des mots de passe de compte sur le « dark web », une partie du web qui n’apparaît pas dans les navigateurs ou les moteurs de recherche normaux, et qui est souvent liée à des activités criminelles.

L’assurance maladie a maintenant déposé une plainte officielle et toutes les personnes concernées seront « notifiées individuellement » dans les prochains jours, a indiqué l’agence.

Il survient peu de temps après que les Français ont été avertis d’une fraude liée à la carte de soins de santé Vitale. Certaines personnes déclarent avoir reçu des e-mails et des SMS apparemment authentiques, leur demandant de renouveler des cartes expirées et de saisir leurs coordonnées dans un formulaire pour le faire.

L’Assurance Maladie a confirmé qu' »il n’y a pas de campagne pour que les gens obtiennent une nouvelle carte Vitale ». Par conséquent, tous les messages qui y font allusion sont susceptibles d’être des arnaques.

En cas de doute, ne cliquez sur aucun lien, ne remplissez aucun formulaire et ne saisissez aucune coordonnée ou donnée bancaire.

Le groupement d’intérêt public l’Action contre la cybermalveillance (ACYMA) a mis en garde : «[The real Assurance maladie] ne vous demandera jamais de confirmer votre identité ou vos coordonnées bancaires pour vous envoyer une carte Vitale.

Article associé

La complémentaire santé en France : qu’est-ce que c’est et comment ça marche

Arnaque à la carte vitale : les Français mettent en garde contre les faux e-mails et SMS

Nouvel espace santé en ligne : ce qui change pour les résidents en France

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.