Les députés débattront de l’aide médicale à mourir dans un contexte de soutien croissant | Politique | Nouvelles

Un système proposé pour donner aux personnes en phase terminale la possibilité de mettre fin à leurs jours avec une assistance médicale a été soutenu par 81% des électeurs conservateurs, 77% des partisans travaillistes et 69% des libéraux démocrates.

Environ les trois quarts des 2 230 adultes interrogés par Savanta ComRes étaient en faveur et huit pour cent étaient contre.

Le législateur travailliste Paul Blomfield insiste sur le fait que le soutien public est plus fort maintenant que lorsque les Communes ont rejeté le projet de loi sur la mort assistée par 330 voix contre 118 en 2015.

Il affirme que les députés ont été « en retard », mais les opinions changent lentement.

M. Blomfield a ajouté: « Nous devons refléter correctement les opinions.

« Il y a trop de familles en difficulté, où les membres de la famille confrontés à une maladie mortelle choisissent de prendre les choses en main.

« En raison des lois en vigueur, ils ne peuvent pas le partager avec leurs proches, ils font donc face prématurément à une mort triste et solitaire. »

Le Daily Express Give Us Our Last Rights Crusade soutient le groupe de campagne Dignity in Dying dans son appel à offrir aux adultes en phase terminale, qui sont sains d’esprit et qui ont moins de six mois à vivre, des options de mort assistée.

M. Blomfield a ajouté: « De nombreux pays s’orientent vers le choix des gens et nous y arriverons, j’en suis sûr.

« Si nous voulons éviter des souffrances inutiles, le plus tôt sera le mieux. »

En 2015, une plus grande proportion de députés conservateurs ont voté contre le projet de loi que les députés travaillistes.

Mais notre sondage a révélé que, parmi les trois plus grands partis, le soutien était le plus élevé chez les électeurs conservateurs.

Andrew Mitchell, le député conservateur de Sutton Coldfield, a changé d’avis après avoir entendu l’histoire déchirante des électeurs locaux.

Il a déclaré: « La vérité est que, comme le montre ce sondage, c’est ce que mes électeurs veulent pour leurs proches et pour eux-mêmes – et je soutiens cela. Nous devons investir plus d’argent dans les soins de fin de vie. mais vous pouvez ne soulage pas toujours la souffrance. »

Les législateurs débattront de la question aujourd’hui aux Communes après que 155 000 personnes supplémentaires auront signé la pétition.

La députée libérale démocrate Christine Jardine a déclaré qu' »une démocratie saine examine tout ».

Il a ajouté: « Nous avons besoin d’un débat national. Il ressort clairement de ce sondage que la majorité des gens sont favorables à la modification de lois très étroites pour permettre aux gens d’avoir le choix. »

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.