Le suspect de la fusillade dans le centre commercial de Copenhague envoyé en traitement psychiatrique

Publié le: Modifié:

Un tribunal de Copenhague a renvoyé lundi dans un établissement de soins psychiatriques un suspect de 22 ans accusé d’avoir abattu trois personnes dans un centre commercial au cours du week-end, a indiqué la police.

« Le tribunal a détenu l’homme de 22 ans dans un service psychiatrique fermé », a écrit la police de Copenhague sur Twitter, après un procès de deux heures impliquant le suspect.

La police danoise a déclaré plus tôt lundi que le suspect avait été identifié aux services de santé mentale.

« Notre suspect est bien connu des services psychiatriques, au-delà de cela, je ne veux pas faire de commentaire », a déclaré le chef de la police de Copenhague, Soren Thomassen, lors d’une conférence de presse.

Thomassen a ajouté que les victimes semblaient avoir été ciblées au hasard et rien n’indiquait qu’il s’agissait d’un acte de terreur.

« Notre évaluation est que les victimes étaient aléatoires, non motivées par le sexe ou quoi que ce soit d’autre », a déclaré Thomassen.

Le chef de la police n’a pas pu commenter ses motivations, mais a déclaré qu’il semblait y avoir des préparatifs avant l’attaque et que le suspect de 22 ans n’était pas aidé par d’autres.

« En l’occurrence, il semble qu’il ait agi seul », a-t-il déclaré.

Les trois morts ont été identifiés comme étant un garçon et une fille danois, tous deux âgés de 17 ans, et un citoyen russe de 47 ans vivant au Danemark.

Quatre autres personnes ont été blessées dans la fusillade : deux femmes danoises, âgées de 19 et 40 ans, et deux ressortissants suédois, un homme de 50 ans et une femme de 16 ans.

La police a confirmé que le tireur présumé se trouvait dans le centre commercial au moment de la fusillade et était connu de la police « mais seulement à l’extérieur ».

Ils ont ajouté qu’ils estimaient que la vidéo du suspect circulant depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux était authentique.

« Assez psychopathe »

Sur certaines images, on voit le jeune homme poser avec une arme à feu, mimer des gestes suicidaires et parler de traitement psychiatrique « infructueux ».

Les comptes YouTube et Instagram soupçonnés d’appartenir au suspect ont été fermés du jour au lendemain, a noté l’AFP.

Le tournage a eu lieu dimanche après-midi dans le centre commercial très fréquenté de Fields, qui se situe entre le centre-ville et l’aéroport de Copenhague.

Selon la police, le tireur était armé d’un fusil, d’un pistolet et d’un couteau, et bien que l’arme ne soit pas considérée comme illégale, le suspect n’a pas de permis pour cela.

Des témoins oculaires cités par les médias danois ont décrit comment le suspect a tenté de tromper les gens en disant que son arme était fausse pour les amener à s’approcher.

« Il était assez psychopathe pour aller chasser les gens, mais il ne s’est pas enfui », a déclaré un témoin à la chaîne publique DR.

D’autres témoins ont déclaré aux médias danois avoir vu plus de 100 personnes se précipiter vers la sortie du centre commercial lorsque les premiers coups de feu ont été tirés.

Le Premier ministre Mette Frederiksen a condamné « l’attaque cruelle » dans un communiqué dimanche soir.

« Notre belle et habituellement si sûre capitale change en quelques secondes », a-t-il déclaré.

La fusillade est survenue plus d’une semaine après qu’un homme armé a ouvert le feu près d’un bar gay à Oslo, en Norvège voisine, tuant deux personnes et en blessant 21.

En février 2015, deux personnes ont été tuées et cinq blessées à Copenhague dans une série de fusillades à motivation islamique.

(FRANCE 24 avec AP, AFP et REUTERS)

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.