Le Sénat français vote l’interdiction du foulard dans le sport

Le Sénat français a voté en faveur d’une interdiction du port du foulard dans les compétitions sportives, arguant que la neutralité est une condition du terrain de jeu.

Selon l’agence de presse « Spoutnik », le Sénat français a voté en faveur d’un amendement à un projet de loi interdisant l’utilisation de « symboles religieux éminents » pour participer à des événements et compétitions organisés par des fédérations sportives.

Dans leur texte, les sénateurs ont expliqué que l’amendement vise à interdire « l’utilisation du foulard dans les compétitions sportives ».

Ils ont ajouté que le foulard peut mettre en danger la sécurité des athlètes dans l’exercice de leur discipline.

L’amendement proposé par le groupe Droite République a été adopté et rejeté par le gouvernement français avec 160 voix contre et 143 contre, car une commission composée de membres du Sénat et de la Chambre des représentants doit se réunir pour trouver un compromis sur le texte avant qu’il ne soit publié, ce qui signifie que l’amendement peut encore être abrogé. Il n’est pas clair si l’interdiction s’appliquera aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

Le comité d’organisation olympique n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire, et le vote est intervenu un an après que les législateurs de la Chambre des représentants française ont adopté un projet de loi visant à renforcer le contrôle des mosquées, des écoles et des clubs sportifs.

Mais les critiques voient également la loi comme un stratagème politique pour attirer la droite dans le parti centriste de Macron avant l’élection présidentielle de cette année.

Dans l’amendement, les sénateurs ont déclaré que tous les citoyens étaient libres de pratiquer leur religion, mais ont insisté pour que tous s’abstiennent d’exposer leurs différences.

« Aujourd’hui, il y a une incertitude juridique sur l’utilisation des symboles religieux, et il est impératif que l’État définisse clairement les règles », lit-on dans l’amendement, voté par les sénateurs. Si le port du hijab n’est pas expressément interdit, on pourrait voir naître des clubs sportifs communautaires qui font la promotion de certains signes religieux ».

L’Association française de football interdit déjà aux femmes de porter le foulard lors des matches officiels et des compétitions qu’elle organise.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.