Le président français Macron se rendra aux Emirats pour pleurer la mort du dirigeant pro-occidental

Le président français Emmanuel Macron accueille le prince héritier d’Abu Dhabi Sheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan pour un déjeuner de travail au Château de Fontainebleau à Fontainebleau près de Paris, France, le 15 septembre 2021. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 14 mai (Reuters) – Le président français Emmanuel Macron a annoncé un voyage aux Émirats arabes unis pour pleurer la mort du cheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan et montrer son soutien à la famille régnante, avec laquelle la France entretient des relations commerciales et militaires lucratives. . .

Macron se rendra dimanche aux Émirats arabes unis, a indiqué son gouvernement dans un communiqué, pour rendre hommage à Khalifa, décédé vendredi, et « exprimer son soutien à son frère le prince héritier cheikh Mohammed ben Zayed et à toute sa famille, ainsi qu’à tous les Émiriens ». « ,

Khalifa, président des Émirats arabes unis depuis 2004, est un moderniste pro-occidental qui a rapproché l’État arabe du Golfe de l’Occident mais a rarement été vu en public depuis qu’il a subi un accident vasculaire cérébral en 2014. Il a été enterré et des prières funéraires ont eu lieu vendredi. . . Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Le premier producteur de pétrole des Émirats arabes unis est considéré par la France comme un partenaire stratégique dans la région, et les liens commerciaux, qui incluent la livraison d’équipements militaires et d’infrastructures énergétiques, ont été renforcés sous le premier mandat présidentiel de Macron.

Lors d’une visite très médiatisée à Dubaï en novembre, Macron a démontré de bonnes relations avec le prince héritier Mohammed, le chef de facto du pays, et des délégations commerciales des deux pays ont signé une série d’accords majeurs.

Les Émirats arabes unis ont commandé 80 avions de combat Rafale Dassault Aviation (AM.PA) et 12 hélicoptères militaires dans le cadre d’un contrat d’armement de 17 milliards d’euros (19,20 milliards de dollars), qui, selon la France, garantira des milliers d’emplois locaux. Lire la suite

Les géants français de l’énergie TotalEnergies (TTEF.PA) et Engie (ENGIE.PA) ont également remporté des contrats de plusieurs milliards d’euros.

Paris dispose d’une base militaire permanente dans la capitale des Emirats.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Tassilo Hummel et Elizabeth Pineau; Edité par Jan Harvey

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.