Le Premier ministre français défend le plan de réforme des retraites de Macron – EURACTIV.fr

La Première ministre nouvellement nommée Elisabeth Borne a défendu la réforme des retraites que Macron veut mettre en œuvre pendant son mandat dans une interview au Journal du Dimanche (JDD) dimanche.

Le président a annoncé une augmentation de l’âge officiel de la retraite à « quatre mois par an » pour le porter « d’ici 2031, à 65 ans ». Actuellement, l’âge de la retraite en France est de 62 ans.

« Nous vivons de plus en plus longtemps, le rapport entre le nombre de personnes actives et le nombre de retraités diminue… », a déclaré Borne au JDD.

« Si nous voulons maintenir le système de retraite par répartition, cher à nos concitoyens, nous devrons travailler un peu plus progressivement », a-t-il ajouté.

Si prendre sa retraite à 65 ans « n’est pas un totem », les réformes restent « importantes ». Selon lui, le problème est « d’assurer la solidité » du modèle social français et « d’investir, notamment dans la santé et l’éducation », d’autant que le président a pris « des engagements clairs : pas d’augmentation des impôts, pas d’augmentation de la dette ». « 

En pleine campagne pour les législatives, le Premier ministre en a profité pour tacler la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen et une nouvelle alliance de gauche soutenue par Jean-Luc Mélenchon, qui ont tous deux défendu un retour à la retraite à 60 ans.

Il a déclaré que la réduction de l’âge de la retraite n’était « pas crédible », affirmant que la France ne croyait pas à de telles promesses. « Je ne leur mentirai pas », a-t-il ajouté.

Une semaine après sa nomination à la tête du gouvernement, Borne s’est dit prêt à défendre un dossier qu’il promettait d’exploser. Tous les syndicats ont annoncé qu’ils résisteront à ces réformes.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.