Le Premier ministre du Kosovo appelle à un accord avec Belgrade pour le vote en Serbie – Politique

(ANSAmed) – PRISTINA, 22 MARS – Le Premier ministre du Kosovo, Albin Kurti, a déclaré qu’un accord était nécessaire pour que les Serbes du Kosovo puissent voter aux élections parlementaires et présidentielles serbes du 3 avril.

« Nous ne voulons pas priver les citoyens du Kosovo ayant la double nationalité du droit de vote, mais en même temps, nous ne pouvons pas aller à l’encontre de la loi et de la constitution du pays », a déclaré Kurti lors d’une réunion vidéo avec l’ambassadeur du Kosovo et diplomate.

« Nous traiterons ces deux questions de manière responsable », a ajouté le Premier ministre, soulignant qu’il est en contact permanent avec les États-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie.

Belgrade, qui ne reconnaît pas l’indépendance de Pristina, a exigé que les Serbes du Kosovo aient la possibilité de voter le 3 avril, comme ce fut le cas en coopération avec l’OSCE, conformément à l’accord avec le précédent gouvernement du Kosovo.

Kurti, cependant, qui a une position radicalement anti-serbe, affirme que cette pratique est mauvaise car – selon lui – elle permet d’organiser des élections dans des pays étrangers sur le territoire d’un État souverain.

Il a répété à plusieurs reprises que les Serbes devraient être autorisés à voter, mais qu’ils doivent le faire par courrier ou au bureau de liaison serbe à Pristina, qui est considéré comme similaire à une ambassade.

Les dirigeants serbes disent plutôt que c’est inacceptable. Il ne reste plus que quelques jours avant l’élection et il semble nécessaire de trouver un accord pour éviter les protestations et d’éventuels incidents violents. (nommé ANSA).

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.