Le papadakis français Cizeron prend la tête de la danse sur glace olympique

BEIJING (AP) – Beaucoup pensaient que Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron étaient à juste titre sur le podium il y a quatre ans à Pyeongchang, lorsqu’ils ont été battus par leurs rivaux de longue date Tessa Virtue et Scott Moir dans l’une des compétitions olympiques de danse sur glace les plus difficiles de l’histoire.

Le quadruple champion du monde français n’a pas l’intention de laisser le moindre doute à Pékin.

Combinant une fois de plus une combinaison unique de compétences techniques et de grâce de ballet, Papadakis et Cizeron ont battu leur propre record du monde de danse rythmique du samedi soir. Leur score de 90,83 points leur a donné un tampon bienvenu sur leurs plus proches rivales, Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, avant la danse libre.

« Cela ne pourrait pas être plus différent car nous étions assez déçus il y a quatre ans et nous sommes très heureux maintenant », a déclaré Papadakis.

Sinitsina et Katsalapov, champions du monde en titre de Russie, ont marqué 88,84 points pour garder leur distance avec l’or.

Puis vint le contingent américain : Madison Hubbell et Zachary Donohue, qui venaient de décrocher des médailles il y a quatre ans, ont marqué 87,13 points pour leur programme « Rhythm Nation » tandis que Madison Chock et Evan Bates ont marqué 84,14 points alors qu’ils tentaient de monter enfin sur le podium. . Troisième Jeux olympiques ensemble.

Une danse libre pour déterminer la médaille est prévue lundi.

Les deux équipes américaines ont déjà confirmé au moins une médaille de Pékin après avoir aidé à l’argent dans l’épreuve par équipe la semaine dernière. Il pourrait éventuellement être mis à niveau vers l’or en fonction des résultats de l’enquête antidopage russe.

Alexandra Stepanova et Ivan Bukin, arrivés tardivement à Pékin et n’ayant pas participé à l’épreuve par équipe, ont été les premiers à fixer de vrais objectifs pour tout le monde samedi soir. La Russie a marqué 84,09, juste après sa meilleure saison en championnat d’Europe, pour son mélange pop des Backstreet Boys, Shawn Mendes et Justin Bieber.

L’avance a duré jusqu’à Lilah Fear et Lewis Gibson d’Angleterre et jusqu’à ce que Papadakis et Cizeron prennent la glace.

Les quadruples champions du monde ont montré pourquoi ils étaient presque invaincus depuis quatre ans, ne perdant qu’une seule fois, au championnat d’Europe 2020. Avec des arêtes vives et des virages serrés, Papadakis et Cizeron semblaient flotter sur la glace de l’historique Capital Indoor Stadium, perçant enfin ce qui avait été un objectif avare.

Les deux techniciens gracieux ont reçu des notes de niveau 3 pour leur mouvement de ligne médiane et leur danse sur tracé et le niveau 4 – le score le plus élevé possible – pour les autres, leur donnant des scores records et les envoyant à la première place.

« Je pense que nous attendons depuis quatre ans maintenant, mais le dernier, vous savez, quelques jours, quelques heures, quelques minutes, vous savez, puis c’est le temps du vol », a déclaré Cizeron. « Et une fois que nous étions dans les airs, vous savez, tout a disparu et il y avait juste, vous savez, un élan. »

La seule équipe qui a battu Papadakis et Cizeron il y a quelques années ? Sinitsina et Katsalapov.

Avec un programme audacieux mis en lumière par « Brickhouse » du groupe américain de funk et de soul des années 1970 et 80, The Commodores, les champions du monde en titre se sont frayé un chemin à travers un programme puissant. Ils ont également obtenu le niveau 3 pour leur mouvement de ligne médiane et leur danse sur tracé et ont reçu un score de 88,85 pour rester compétitifs.

« Nous avons vraiment pensé à chaque avantage que nous avons mis dans les deux jeux de jambes », a déclaré Katsalapov. « Et parfois, lorsque vous regardez les critiques, vous pensez que c’est propre, et parfois à leurs critiques, cela peut ne pas être propre du tout. Je pense donc que les juges ont été justes parce que nous avons fait de notre mieux. »

Chock et Bates, qui participent à leurs quatrièmes Jeux olympiques après avoir fait équipe avec Emily Samuelson en 2010, ont connu des moments difficiles lors de leur danse rythmique. Chock a eu du mal à s’accrocher à un bobble important pendant la séquence de blues de minuit, et leur note de niveau 2 pour leur mouvement à mi-chemin les a vus jouer pour une médaille.

Piper Gilles et Paul Poirier, médaillés de bronze mondiaux du Canada, se sont également frayé un chemin à travers leur séquence de mouvements de la ligne médiane sur un medley musical d’Elton John. Cela les laisse derrière Stepanova et Bukin en sixième position.

« Notre score était un peu inférieur à ce à quoi nous nous attendions », a déclaré Chock. « Nous devons examiner le protocole et voir où nous avons perdu certains niveaux. C’est probablement là qu’il se trouve. Mais oui, ce n’est pas fini. »

___

Autres AP Olympics : https://apnews.com/hub/winter-olympics et https://twitter.com/AP_Sports

Jacques Fontaine

"Fanatique de la musique amateur. Ninja de l'alcool. Troublemaker sans vergogne. Passionné de nourriture. Introverti extrême. Nerd du voyage certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.