Le ministre ukrainien fait le point sur l’évacuation de Marioupol et d’autres villes importantes jeudi

Le Premier ministre belge Alexander De Croo s’exprime avant les propos du président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de la session plénière de la Chambre du Parlement fédéral à Bruxelles le jeudi 31 mars. (Virginie Lefour/Belga/Reuters)

Si vous suivez les derniers développements du conflit Ukraine-Russie, voici ce que vous devez savoir :

Depuis Marioupol : Denis Pushilin, chef de la République populaire séparatiste de Donetsk, a ordonné la formation d’un gouvernement municipal pour la ville ukrainienne assiégée de Marioupol, selon un décret publié jeudi sur le site Internet du président de la RPD, a rapporté jeudi l’agence de presse d’État russe TASS.

La ville est à l’intérieur des frontières de la région de Donetsk en Ukraine. La ville était sous le contrôle du gouvernement ukrainien avant la guerre, mais le gouvernement russe – qui a reconnu l’indépendance de la RPD fin février – considère que l’ensemble du territoire appartient à une république séparatiste.

Pendant ce temps, le couloir d’évacuation à Marioupol convenu par les responsables ukrainiens et russes, annoncé jeudi, n’était « pas suffisant » pour permettre le sauvetage des civils « dans de bonnes conditions », a déclaré la France.

Roubles pour le gaz russe : Selon le décret récemment signé, les acheteurs de gaz d’un « pays hostile » doivent ouvrir et payer à partir d’un compte en rouble dans une banque russe, a annoncé le président Vladimir Poutine. La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont déclaré qu’ils ne paieraient pas le gaz russe en roubles.

La Russie se retire de Tchernobyl : Le site de la pire catastrophe nucléaire au monde en 1986 et la région environnante sont tombés aux mains des forces russes au cours de la première semaine de la guerre en Ukraine. Mais dans un article de Telegram publié jeudi, Energoatom, la société d’État qui supervise les centrales nucléaires ukrainiennes, a déclaré que les troupes russes avaient annoncé leur intention de partir et de céder le contrôle au personnel ukrainien. Les États-Unis ont également vu les troupes russes « descendre » de Tchernobyl et du nord et du nord-ouest de Kiev, a déclaré jeudi à la presse un haut responsable américain de la défense.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé au gouvernement belge de l’aider avec « des armes, des sanctions, l’adhésion à l’UE », ajoutant, « peut-être que bientôt l’avenir vous remboursera ». Jeudi en fin de journée, Zelensky s’adressera à 17 parlements mondiaux dans le but d’obtenir un soutien lors de l’invasion russe de l’Ukraine.

Le secrétaire général de l’OTAN a déclaré que les forces russes « ne se retiraient pas mais se repositionnaient »: S’exprimant lors d’une conférence de presse à Bruxelles pour le rapport annuel 2021 du secrétaire général, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que selon les services de renseignement, « les unités russes ne tirent pas mais se repositionnent. La Russie tente de se regrouper, de se réapprovisionner et de renforcer son offensive dans la région du Donbass. Dans le même temps, la Russie maintient la pression sur Kiev et d’autres villes… nous pouvons nous attendre à des mesures offensives supplémentaires pour apporter plus de souffrances », a déclaré Stoltenberg.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.