Le ministre russe des Affaires étrangères a faussement affirmé qu’ils n’avaient pas envahi l’Ukraine

Roman Abramovich, propriétaire du Chelsea FC, suit la victoire de son équipe en finale de l’UEFA Champions League à l’Estadio do Dragao le 29 mai à Porto, au Portugal. (Alexander Hassenstein/UEFA/Getty Images)

Le gouvernement britannique a sanctionné l’oligarque russe Roman Abramovich, gelant ses avoirs, y compris le club de football de Premier League Chelsea.

Dans un communiqué jeudi, le gouvernement britannique a déclaré qu’Abramovich avait « gelé ses avoirs, interdit les transactions avec des particuliers et des entreprises britanniques, interdit de voyager et imposé des sanctions en matière de transport ».

Abramovich, propriétaire de Chelsea depuis 2003, annoncé la semaine dernière qu’il a vendu le club, mais les sanctions jettent désormais le doute sur la vente et l’avenir de l’équipe de Premier League.

« Pour garantir que le club puisse continuer à concourir et à fonctionner, nous délivrons une licence spéciale qui permet au personnel rémunéré et aux détenteurs de billets existants d’assister aux matchs, tout en privant Abramovich des avantages de sa propriété du club », a déclaré la secrétaire à la Culture du Royaume-Uni, Nadine Dorries, dans un tweet.

Il a ajouté que la priorité du gouvernement était de « tenir responsables ceux qui tenaient le régime de Poutine pour responsables ».

Selon le gouvernement britannique, Chelsea peut continuer à « s’intégrer dans son équipement et à gérer le business du football », mais certaines actions ne seront pas autorisées, comme la vente de billets pour des matches en dehors de ceux déjà vendus aux fans.

Abramovich et l’allié de Poutine, Igor Sechin, font partie des sept oligarques et politiciens à ajouter à la liste des sanctions imposées par la Grande-Bretagne.

Les sanctions sont estimées à près de 20 milliards de dollars (15 milliards de livres sterling), a déclaré le gouvernement britannique.

Le mois dernier, le député britannique Chris Bryant a appelé Abramovich à perdre la propriété de Chelsea après avoir consulté des documents du gouvernement britannique divulgués en 2019 qui identifiaient Abramovich comme une personne d’intérêt en raison de « ses liens avec l’État russe et ses associations publiques avec des activités et pratiques de corruption ».

Dans un communiqué, le gouvernement britannique a déclaré qu’Abramovich, dont la valeur est estimée à 12 milliards de dollars (plus de 9 milliards de livres sterling), était « l’un des rares oligarques des années 1990 à être resté important sous Poutine ».

Sept autres oligarques et politiciens ont été ajoutés à sa liste de sanctions, dont :

  • Roman Abramovich, propriétaire du Chelsea FC et détient une participation dans les géants de l’acier Evraz et Norilsk Nickel
  • Oleg Deripaska, qui détient des actions du groupe En+
  • Igor Sechin, directeur général de Rosneft
  • Andrey Kostin, président de la banque VTB
  • Alexei Miller, PDG de la société énergétique Gazprom
  • Nikolai Tokarev, président de la société publique russe de pipelines Transneft
  • Dmitri Lebedev, président du conseil d’administration de Bank Rossiya

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.