Le marin champion Abhilash Tomy se prépare à reprendre la course qui a failli lui coûter la vie | Dernières nouvelles de l’Inde

Le commandant marin champion Abhilash Tomy (retraité) reviendra cette année à la Golden Globe Race (GGR), une course itinérante en solo et sans escale extrêmement difficile qui l’a presque tué en 2018. Drapeau « Byanat », a annoncé mardi un ancien officier de la marine indienne à l’Expo 2020 de Dubaï.

La course, qui interdit l’utilisation de technologies modernes, s’élancera des Sables-d’Olonne en France le 4 septembre. Tomy est parrainé par Bayanat, une société géospatiale, d’analyse de données et d’intelligence artificielle basée à Abu Dhabi. Il a déjà essayé de soulever ~4 crore via crowdfunding pour pouvoir participer à l’événement quadriennal.

« Je suis vraiment excité d’être de retour dans la course. J’ai suivi une formation liée à la navigation dans le ciel, à la survie et à l’entretien des navires. Les préparatifs sont maintenant en cours pour un voyage en solitaire de pré-qualification de 2 000 milles marins dans l’océan Atlantique nord », a déclaré Tomy par téléphone depuis Dubaï.

Il n’a pas pu terminer l’édition 2018 de la GGR en raison d’un accident. Il a subi une blessure au dos débilitante le 21 septembre 2018, après que de violentes vagues océaniques et des vents violents dans le sud de l’océan Indien – l’un des endroits les plus reculés de la Terre – aient paralysé son yacht, le SV Thuriya. Il a été secouru 70 heures plus tard.

« Je suis très confiant pour terminer la course cette fois, même s’il y a toujours un peu de chance. Don McIntyre, fondateur et organisateur de GGR, dit que l’aventure est quelque chose avec un résultat inconnu. L’accident de 2018 n’a vraiment pas porté chance », a déclaré Tomy, qui a pris sa retraite anticipée de la marine en janvier 2021.

Avant l’accident, Tomy occupait la troisième place sur 11 concurrents internationaux et avait parcouru plus de 10 500 milles nautiques depuis le début de la course le 1er juillet 2018.

C’était la 50e année de la course commémorant l’exploit de Robin Knox-Johnston en 1968, avec des concurrents tenus d’opérer dans les mêmes conditions, même en naviguant à l’aide de cartes et d’étoiles.

Tomy est devenu le premier Indien à faire le tour du monde sur le navire précédent Mhadei – en solo, sans relâche et sans aide – en 2013. À la fin d’un voyage de cinq mois, le président indien a reçu Tomy à la porte de l’Inde à Mumbai. Il a reçu le deuxième prix de bravoure le plus élevé de l’Inde en temps de paix, le Kirti Chakra, pour ses réalisations.

Tomy a annoncé pour la première fois qu’il participerait à la GGR-22 lors du Sommet du leadership de l’Hindustan Times-2019. S’exprimant lors de la 17e édition du Sommet, il a donné des détails sur le moment déchirant qui a brusquement mis fin à sa participation à GGR-18, mais l’a poussé sous les projecteurs pour avoir survécu à une épreuve qui teste les limites de l’endurance humaine.

« Je participerai à la Golden Globe Race 2022 à Bayanat. C’est une grande chose pour moi et voici pourquoi. Le 21 septembre 2018, je faisais la course dans le sud de l’océan Indien lorsque nous avons été pris dans une tempête inhabituelle qui a arraché deux des trois navires sur le chemin. Le mien est l’un d’entre eux », a écrit Tomy dans l’une d’une série de tweets sur sa prochaine tentative GGR et ce qu’il a vécu en 2018.

Il a dit avoir été opéré deux jours après avoir été secouru et emmené en Inde.

« Une tige de titane a été insérée dans ma colonne vertébrale et les 5 vertèbres ont été fusionnées. J’avais tellement mal aux jambes que j’ai dû réapprendre à marcher… Mais j’ai appris à marcher, puis je suis monté dans le cockpit et j’ai recommencé à voler et à naviguer ! 3 ans et demi (ans) plus tard, je suis revenu à la même course qui m’a presque fait tuer. Souhaitez-moi bonne chance », a-t-il écrit sur Twitter.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.