Le hurdler aux yeux bandés remporte le titre de champion de France à peine 20 minutes après un vilain assaut

Un coureur de haies français a remporté un titre national avec son meilleur temps personnel malgré un œil bandé après avoir reçu un coup de poing au visage à peine 20 minutes avant le match.

Wilfried Happio a été agressé sur la piste d’échauffement juste avant qu’il ne soit censé s’aligner sur la finale du 400 m haies des championnats de France d’athlétisme à Caen samedi soir.

Il a reçu plusieurs coups de poing au visage avant que son manager Olivier Vallaeys ne l’éloigne, a rapporté le Telegraph.

Une personne a été arrêtée par la police pour l’attaque et la Fédération française d’athlétisme a ensuite déposé une plainte officielle, mais les raisons de l’attaque et le nom de l’agresseur d’Happio n’étaient pas connus.

LIRE LA SUITE:
* Du tabou à une nouvelle frontière de la haute performance : comment les périodes sont reformulées dans le sport d’élite
* Phillip Mills et comment il a construit un empire mondial en rendant l’exercice amusant
* Un nageur artistique s’est évanoui sous l’eau lors de championnats du monde sauvé par un entraîneur
* Kiwi Hobbs fait partie des meilleurs sprinters du monde

Happio crachait encore du sang quelques instants avant le match et s’était aligné avec son œil gauche bandé et une bande de chute le maintenant en place. Mais il n’a semblé faire aucune différence lorsqu’il s’est éloigné de ses rivaux, gagnant avec un record personnel de 48,57 secondes.

Wilfried Happio a remporté le titre national français du 400 m haies malgré une attaque à peine 20 minutes avant la course.

Capture d’écran / FFAtletismo

Wilfried Happio a remporté le titre national français du 400 m haies malgré une attaque à peine 20 minutes avant la course.

« Je ne veux pas m’attarder là-dessus », a déclaré Happio après la course. « Nous laisserons cela aux personnes compétentes. Pour parler de la course, on a beaucoup travaillé, on a juste refait la musique. Les sensations étaient bonnes. Je suis content de l’avoir fait cette fois. Physiquement je vais bien ».

Vallaeys a déclaré que quelqu’un avait sauté sur Happio et l’avait frappé, a rapporté le Telegraph.

« Un type sorti de nulle part lui a demandé si c’était vraiment lui, Wilfried Happio, et il s’est jeté sur lui. Je l’ai attaché. Il restait 20 minutes avant la course, nous étions prêts à aller à la chambre d’appel. Nous sommes sous le choc.

« Le garçon a été arrêté. Wilfried va bien. Mais je suis sans voix, c’est un gâchis. Pure agression. C’est scandaleux. Ce sont des méthodes sauvages ».

Happio s’est qualifié pour les championnats du monde le mois prochain grâce à sa victoire. Il a atteint les demi-finales olympiques l’an dernier.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.