Le « hijab » comme carburant pour les élections présidentielles en France et motif de mécontentement des militants… après qu’une candidate ait juré de l’empêcher | Autre

Durée de la vidéo 03 minutes 36 secondes

Le hijab est revenu au pinacle de la campagne présidentielle en France, après que Valérie Pecres – la candidate républicaine comptant sur le centre droit – lui ait promis lors d’un rassemblement de durcir les consignes d’interdiction du voile dès son arrivée à l’Elysée.

Valérie Pecres a confirmé – dans un tweet qu’elle a posté sur Twitter joint à un clip vidéo de son rassemblement électoral – en disant : « Le hijab, pour moi, n’est pas une robe comme les autres vêtements, ni une obligation religieuse, qui est un symbole de soumission des femmes . Si j’atteins la présidence, il n’y a pas de femmes à conquérir. Je crois à la liberté de la Nouvelle-France ».

Dès que Pecres a publié son tweet, la plateforme de communication française a rencontré de nombreuses réactions via divers hashtags, dont les plus importants étaient « Bekris » et « Le Hijab et la Nouvelle-France ».

Les militants sur la plate-forme regrettent les déclarations de Pecres, et vu qu’ils se sont contredits. S’il parle de la liberté de la femme d’un côté, il ne respecte pas sa liberté de porter le voile de l’autre.

Parmi les tweets suivis par la newsletter interactive « Votre message » – le 14/02/2022 – se trouve un tweet de l’activiste John Jacques Campi, dans lequel il écrit, « Catho-sécularisme (la laïcité catholique) … prétend que vous en êtes un des lanceurs d’alerte contre la laïcité, et même si vous venez de deux exemples sans rapport, ils ont un esprit de laïcité, l’interdiction totale du foulard dans l’espace public est pour des raisons de sécurité, et l’interdiction de la burqa dans les piscines est pour des raisons de santé. « 

La militante Nairi Zadorian s’est moquée des propos de la candidate républicaine en disant : « Ils se plieront à votre décision d’interdire le voile ».

Rick répond à Pecres en disant: « Les musulmans français ne se soucient pas de ce que vous croyez. Nous avons des théologiens, des érudits et des textes religieux pour nous guider. Sheikha Pecres n’en fait pas partie. »

Quant à Isabelle, elle écrit : « En forçant les femmes à enlever leur foulard, vous les soumettez à votre volonté… Le hijab n’est pas un symbole de subordination des femmes aux hommes. Vérifiez vos informations.

Dora Fofana écrit à Pecres : « Madame Pecres, votre discours était magnifique. La laïcité est au cœur de la république. Il faut donc bannir les signes religieux apparaissant dans l’espace public. Mais il y a un problème avec la question du multiculturalisme. doivent réévaluer les différentes cultures. »

« Choisissez-moi, je suis féministe selon mon concept que j’appliquerai à ma manière », a commenté sarcastiquement Danista.

Amanda a écrit, « devenir un combattant de la laïcité signifie – qubl tout le monde – respecter toutes les personnes et les religions dans les espaces publics. Donc, interdire le foulard dans les espaces publics – par opposition à Tdein – la laïcité. »

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.