Le candidat présidentiel français attaque Hollande après ses déclarations en faveur des musulmans | nouvelles politiques

|

La nouvelle polémique a été soulevée par Eric Zemmour, candidat potentiel à la présidence française en 2022, deux jours après que l’ancien président français François Hollande a témoigné lors d’une séance spéciale du procès des accusés des attentats du 13 novembre 2015, lorsqu’il a déclaré que  » Les musulmans sont les plus grandes victimes du terrorisme. »

Alors que la France marquait aujourd’hui, samedi, l’anniversaire de l’attentat de l’État islamique, Zemmour s’en est pris à l’ancien président, affirmant qu' »il savait qu’il y aurait des terroristes parmi les vagues d’immigrés en France, mais il n’a rien fait ».

Zemmour a déclaré que Hollande, qui était président à l’époque, était « conscient des dangers et préférerait que les Français meurent plutôt que d’empêcher les immigrants d’entrer en France », selon le journal français Le Parisien.

L’ancienne ministre d’État chargée de l’aide aux victimes, Juliette Miadel, a qualifié les propos de Zemmour dans un tweet de « regrettables pour les victimes » et les a jugés « insultants pour François Hollande et faux ».

L’ancien ministre a expliqué que « les auteurs des attentats du 13 novembre n’étaient pas des immigrés, mais des Français. Zammour doit s’excuser.

Déclaration néerlandaise

Dans son allocution devant le tribunal, mercredi, Hollande a affirmé, selon ce qu’a rapporté le journal britannique Guardian, que « les plus grandes victimes du terrorisme sont les musulmans », faisant référence aux victimes de l’Etat islamique et de ses opérations au Moyen-Orient. .

Hollande a déclaré au tribunal qu’après l’attaque, il avait soutenu fermement l’intervention militaire de la France en Irak et en Syrie en 2014 et 2015.

Hollande a déclaré dans son témoignage de 4 heures qu’il était conscient du sort des victimes des attaques de l’Etat islamique en France, mais a déclaré : « Malheureusement, nous n’avons aucune information décisive pour empêcher une attaque ».

Il a ajouté que depuis les attentats de janvier 2015 visant un journal (Charlie Hebdo) et un magasin d’alimentation halal, « nous sommes tous les jours menacés, nous savons qu’il y a une opération en cours et des gens se mêlent aux réfugiés qui arrivent, nous savons tout. »

Il a ajouté, selon Le Parisien, « Nous ne savons pas où, quand et comment ils vont frapper. Nous nous battons et ripostons ».

130 personnes ont été tuées et plus de 400 blessées dans les attentats-suicides simultanés et les fusillades de masse dans la capitale française revendiqués par le groupe État islamique.

« L’Etat islamique ne nous attaque pas à l’étranger (dans les pays où les troupes françaises sont stationnées), mais à l’intérieur de la France », a déclaré Hollande, ajoutant que « la démocratie sera toujours plus forte que la barbarie ».

coureur de corne

Zemmour – qui vient d’une famille d’immigrés juifs d’Algérie – n’a pas annoncé sa candidature à l’élection présidentielle qui doit avoir lieu en France en avril prochain, mais les sondages d’opinion le voient comme un candidat sérieux pour Emmanuel Macron et un leader d’extrême droite. Marine Le Pen et les politiciens organisent également des festivals de discours et apparaissent régulièrement dans des talk-shows.

Eric Zemmour a été condamné par la justice plus d’une fois pour « racisme » et accusé ces dernières semaines d’agressions sexuelles par 7 femmes dont les témoignages ont été révélés par le journal (Mediapart).

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.