Le Canadien Mark Arendz remporte le bronze dans la course de sprint debout du biathlon masculin

Samedi, aux Jeux paralympiques de Pékin, le Canadien Mark Arendz a remporté sa neuvième médaille en carrière avec une médaille de bronze au sprint masculin de 6 kilomètres en parabiathlon.

Il s’agit de la cinquième médaille de bronze de l’impressionnante carrière de l’athlète de 32 ans.

Arendz, de Hartsville, Î.-P.-É., a remporté six médailles à Pyeongchang 2018, remportant sa première médaille d’or, deux d’argent et trois de bronze.

« Je savais que j’avais l’opportunité d’être dans le mélange pour la première place. Une médaille d’argent aurait été une sorte de cerise sur le gâteau avec quelques rires au sujet de l’argent des deux derniers Jeux », a déclaré Arendz. « Être sur le podium est toujours important. Je n’ai pas pu récupérer ces deux erreurs et les erreurs me coûtent cher, alors j’ai dû nettoyer ce groupe. »

Il a terminé avec un temps de 18 minutes et 8 secondes et, malgré avoir commis deux pénalités, a réussi à retenir Benjamin Daviet de France qui a terminé quatrième.

L’Ukrainien Grygorii Vovchynskyi (16 : 58.30) et l’Allemand Marco Maier (17 : 46.00) ont battu Arendz, respectivement l’or et l’argent.

Marcoux ressort avec l’argent

Le Canadien Mac Marcoux a couru pour l’argent en descente masculine pour les aveugles.

Le joueur de 24 ans détient maintenant six médailles paralympiques en trois Jeux. Il a remporté l’or dans l’événement en 2018.

Premier à sortir des portes et dirigé par le guide Tristan Rodgers, Marcoux, de Sault Ste. Marie, Ontario, a montré son allure typique, établissant un temps d’une minute 13,81 secondes et répondant à toutes les questions persistantes sur sa forme après avoir raté les championnats du monde en Janvier. C’était la première course de Marcoux en plus de deux ans après sa victoire à Pyeongchang il y a quatre ans.

« C’était une bonne course. Nous étions tellement nerveux, ou du moins je l’étais, et je pense que Tristan aurait pu le dire au début », a déclaré Marcoux. « Être capable de descendre et d’en lancer un et de courir tout ce que nous avions prévu et de monter sur le podium est écrasant et probablement l’une des courses les plus gratifiantes que j’ai jamais faites. Je suis plus que ravi. »

REGARDER | Marcoux s’envole vers l’argent :

Le Canadien Mac Marcoux remporte l’argent paralympique en descente à l’aveugle

Mac Marcoux de Sault Ste. Marie, Ontario, et son guide Tristan Rodgers terminent deuxièmes de la descente masculine pour aveugles à Pékin 2022. 1:51

Seul l’Autrichien Johannes Aigner a réussi à battre le Canadien, remportant l’or avec un temps de 1: 13.45. La Française Hyacinthe Deleplace a complété le podium avec le bronze en 1 :14.10.

Son collègue canadien Logan Leach, le plus jeune membre de l’équipe à 19 ans, a terminé neuvième en 1: 26.28.

Crash de Combaluzier

La recrue canadienne des Jeux paralympiques Katie Combaluzier a chuté lors de sa première ronde.

La native de Toronto, qui a participé à la descente féminine, est tombée près du sommet du parcours, laissant tomber et manquant presque immédiatement une porte.

Combaluzier n’a pas été la seule athlète à trébucher sur le difficile parcours du Centre national de ski alpin de Yanqing : trois autres n’ont pas réussi à terminer sa course, tandis que l’octuple championne paralympique française Marie Bochet est tombée hors de course sur ses pieds.

La Japonaise Momoka Muraoka a remporté l’or avec un temps de 1 : 29,77, tandis que l’Allemande Anna-Lena Forster a décroché l’argent (1 : 30,59) et la Chinoise Liu Sitong le bronze (1 : 32,10).

REGARDER | Qu’avez-vous manqué de la cérémonie d’ouverture :

Pendant que vous dormiez : récapitulatif de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Pékin 2022

Pendant que vous dormiez, il est revenu pour les Jeux paralympiques de Pékin 2022. Récupérez la première chose à gagner à Pékin : la cérémonie d’ouverture, avec Jacqueline Doorey de CBC Sports. 2:40

Toujours le chagrin pour Guimond

Le Canadien Alexis Guimond a skié jusqu’à la quatrième place pour la troisième fois de sa carrière paralympique.

Guimond, de Gatineau, au Québec, a égalé son classement de 2018 samedi dans la descente masculine, ratant le podium par seulement six dixièmes de seconde.

Il a également terminé quatrième du super-G de Pyeongchang. Le joueur de 22 ans a réussi à franchir le cap lors d’une épreuve à ces Jeux, remportant le bronze au slalom géant.

Le Français Arthur Bauchet a remporté l’or en 1 : 14.92, l’Autrichien Markus Salcher l’argent en 1 : 15.25 et le Suisse Theo Gmuer en position de médaille de bronze en 1 : 16.17, juste devant Guimond.

Brian Rowland, de Merrickville, Ontario, a été disqualifié de l’épreuve masculine de descente.

Cameron tombe bien en dessous du podium avec la 7e place

Le Canadien Collin Cameron n’a pas ajouté à ses trois médailles de bronze paralympiques avec une septième place dans l’épreuve de sprint de biathlon masculin.

Le natif de Bracebridge, en Ontario, âgé de 33 ans, a terminé avec un temps de 21 : 15,7 secondes, soit 1 : 37,1 derrière le temps gagnant.

Le Chinois Zixu Liu a remporté l’or avec un temps de 18 : 51.50, tandis que l’Ukrainien Taras Rad a décroché l’argent (19 : 09.00) et le Chinois Mengtao Liu (19 : 33.30).

Son collègue canadien Derek Zaplotinsky a terminé 14e avec un temps de 24 : 26.20.

Chez les femmes, la nouvelle participante paralympique Christina Picton a également terminé septième.

L’athlète de 28 ans de Fonthill, en Ontario, a terminé la compétition avec un temps de 23 : 50,70.

L’Américaine Oksana Masters est ressortie avec l’or (20 : 51,2), la Chinoise Yilin Shan a décroché l’argent (21 : 06,30) et Kendall Gretsch, des États-Unis, le bronze (22 : 47,60).

Le trio canadien échoue à monter sur le podium

Emily Young a été la meilleure Canadienne au biathlon debout féminin de 6 km.

La native de Kelowna, en Colombie-Britannique, a terminé septième avec un temps de 21 minutes 35,8 secondes, tandis que Brittany Hudak a terminé juste derrière elle à la huitième place.

Sa collègue canadienne Natalie Wilkie a connu un début décevant à ses Jeux, terminant 15e, avec une séquence qui l’a vue écoper de sept pénalités.

La native de Salmon Arm, en Colombie-Britannique, âgée de 21 ans, a remporté trois médailles lors de ses débuts paralympiques aux Jeux de 2018, une pour chaque couleur.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.