L’Azerbaïdjan rejette les accusations sans fondement arméniennes devant le Conseil de sécurité de l’ONU – French Media

BAKOU, Azerbaïdjan, 19 septembre. France Lagazetteaz.fr
un journal en ligne a publié un article intitulé « L’Azerbaïdjan rejette les accusations sans fondement de l’Arménie devant le Conseil de sécurité de l’ONU, organisé par la France », rapporte Trend.

L’article indique que l’Azerbaïdjan a fermement nié les accusations sans fondement des représentants arméniens lors de la session du 16 septembre, déclarant que ces accusations prouvent la réticence de l’Arménie à remplir ses obligations internationales de promotion de la paix, de la stabilité et de la coopération dans la région.

« Il est ironique de voir l’Arménie, qui a occupé le territoire azerbaïdjanais pendant 30 ans et procédé à un nettoyage ethnique, revendique maintenant les principes qu’elle continue de violer et en appelle au Conseil de sécurité, dont l’État refuse d’appliquer les résolutions, espérant que son impunité durer éternellement », indique l’article. Il cite le représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès de l’ONU, Yashar Aliyev.

En utilisant des provocations politiques et militaires à la frontière, l’Arménie tente d’éviter la mise en œuvre des accords signés entre les deux pays, entravant la normalisation des relations entre les pays, impliquant des tiers dans la résolution des problèmes bilatéraux, élargissant la zone de tension pour soutenir son territoire. prétentions et idées de vengeance.

« L’Azerbaïdjan est un partisan de la paix, de la stabilité et du développement régionaux. L’établissement de relations de voisinage entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est la clé pour créer un avenir sûr, durable et prospère dans le Caucase du Sud grâce à la normalisation complète des relations », indique l’article. .

L’article indique également que la délimitation et la démarcation des frontières, ainsi que l’ouverture des communications de transport par le biais d’activités de commissions bilatérales, sont deux directions dans le processus de normalisation entre les pays.

En outre, l’article souligne que c’est l’Azerbaïdjan qui a lancé le processus de normalisation des relations interétatiques avec l’Arménie, sur la base de la reconnaissance mutuelle et du respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’autre dans des frontières internationalement reconnues, et a signé un traité de paix sur cette base. principe.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.