L’auteur affirme que St. Patrick est né et a grandi en France, pas en Angleterre

Un livre d’un auteur basé à Co Wicklow affirme que St Patrick est né en France et non en Angleterre.

« Rediscovering Saint Patrick: A New Theory of Origins » a été publié par l’éditeur irlandais Columba Press en 2013. Son auteur, le pasteur de l’Église d’Irlande, le révérend Marcus Losack, affirme avoir trouvé des preuves suggérant que le saint patron de l’Irlande avait des « relations françaises ».

Le livre est le fruit de quatre années de recherches approfondies à la recherche de preuves à l’appui de l’affirmation selon laquelle St. Patrick est originaire de Bretagne, France.

« Notre compréhension traditionnelle des origines de St Patrick est fausse », a-t-il déclaré Indépendant irlandaisen 2013.

« Ce livre remet en question notre compréhension traditionnelle de la Saint-Patrick et donc des origines de l’Église d’Irlande. D’une part, il remet également en question notre compréhension traditionnelle de notre propre patrimoine et de notre culture », a déclaré le révérend Losack.

La légende raconte qu’un homme qui a introduit le catholicisme en Irlande a été capturé par des pirates en Angleterre et vendu comme esclave en Irlande.

« À l’époque, ce lieu s’appelait Bonavenna de Tiberio. Dans St Patrick’s Confession, il nous raconte qu’il a été fait prisonnier lorsque des pirates irlandais ont attaqué la maison de son père à ‘Bannavem Tiburniae’ en latin.

« Les noms ont une étrange ressemblance et trois autres noms de lieux mentionnés dans les écrits de St Patrick sont également associés à la zone autour du Château de Bonaban.

Après quatre ans de recherche, le révérend Losack affirme que St Patrick est venu en Bretagne au lieu de l’Angleterre.

« Patrick nous dit que la forêt de Foclut est à côté de la mer de l’Ouest et la plupart des érudits pensent toujours que la forêt de Foclut est dans le comté de Mayo. Je vais contester cela maintenant et suggérer que c’est peut-être en Bretagne et c’est à côté de l’endroit où il est retenu captif et non de l’endroit où il est détenu en Irlande.

Le révérend Losack a déclaré: « La théorie bien établie que la plupart des érudits acceptent est qu’il a été emmené captif quelque part en Angleterre – certains disent l’Écosse, d’autres le Pays de Galles et d’autres disent le sud-ouest de l’Angleterre. Mais aucune preuve concrète n’a jamais été donnée pour soutenir la tradition. . »

Lors de sa visite au château de Bonaban près de St Malo en Bretagne, l’auteur apprend que le site où le château a été construit contient des vestiges datant de l’époque romaine.

L’histoire locale suggère que le père de St Patrick Calpurnius, un aristocrate écossais, s’y est installé pour échapper aux forces d’invasion saxonnes.

« À l’époque, cet endroit s’appelait Bonavenna de Tiberio. J’étais étonné. Dans ‘St Patrick’s Confession’, il nous a dit qu’il avait été fait prisonnier lorsque des pirates irlandais ont attaqué la maison de son père à ‘Bannavem Tiburniae’ en latin. »

« Ce qui manque, ce sont des preuves locales vraiment concluantes », a-t-il expliqué

Le pasteur Losack a demandé qu’une fouille archéologique soit effectuée sur le site.

* Initialement publié en 2013, mis à jour en 2022.

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.