La vidéo de Macron moquée – « seul ! » | Monde | Nouvelles

Le président français Emmanuel Macron a publié ce qui semble être une vidéo de campagne sur son compte Twitter hier soir pour promouvoir son premier mandat. Ses cinq premières années au pouvoir ont été marquées par des polémiques telles que l’échec de la réforme du régime des retraites, les manifestations des gilets jaunes et l’affaire Benalla, mais toutes présentées sous la perspective du président Macron. La rédactrice en chef du journal français de gauche Marianne, Natacha Polony, a immédiatement pris pour cible le président pour ses communications politiques « paradoxales », alors que la vidéo montre Emmanuel Macron « seul » avant les élections législatives contestées en France.

S’adressant à la chaîne française BFM TV, Natacha Polony a fustigé : « Et là, nous avons un exemple de communication de marketing politique qui devrait nous préparer aux élections législatives ».

« C’est une période d’évaluation de cinq ans et voyons ce que nous ferons ensuite. »

« Sauf que cette longue vidéo ne nous dit qu’une chose : il y a une personne, une seule personne qui a tout décidé, qui a tout fait, qui a tout réussi bien sûr. »

La vidéo présente des moments forts du premier mandat du président Macron, tels que la victoire de l’équipe de France de football à la Coupe du monde 2018, et des policiers protégeant les Français des manifestants du gilet jaune qui ont détruit l’Arc de Triomphe.

Mais l’éditeur a noté que certains des moments les plus embarrassants manquaient.

Il a ajouté : « L’affaire Benalla, par exemple, a été oubliée mais ce n’est pas vraiment une surprise. Ni les petites phrases du président.

Alexandre Benalla, l’agent de sécurité du président, s’est avéré avoir des liens financiers avec deux oligarques russes pendant son séjour à l’Elysée.

Il a encore plusieurs passeports diplomatiques après avoir été licencié pour avoir battu un jeune manifestant lors d’une manifestation alors qu’il se faisait passer pour un policier.

LIRE LA SUITE : Ce que Macron a dit à Poutine lors de 20 appels téléphoniques importants avec la Russie

Emmanuel Macron aura besoin des législateurs de l’Assemblée nationale française pour faire adopter son programme lors de son second mandat.

Bien qu’il ait remporté la majorité des sièges lors de son premier mandat, on ne sait toujours pas s’il sera en mesure de remporter la victoire cette fois-ci. Selon les sondages d’opinion, une coalition de partis de gauche pourrait gagner et contrecarrer les plans de Macron pour faire passer des réformes.

« C’est le paradoxe politique si c’est fait à la manière de Netflix », conclut Mme Polony.

Les élections législatives françaises sont prévues les 12 et 19 juin.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.