La nouvelle pompe à chaleur verte de France réchauffe les maisons avec des ondes sonores

Un nouveau noyau de pompe à chaleur utilisant les ondes sonores pour chauffer les habitations a été développé en France.

Les pompes à chaleur d’aujourd’hui utilisent un gros compresseur, semblable à celui d’un réfrigérateur, pour comprimer le gaz et le chauffer.

L’air extérieur est ensuite aspiré dans ce réservoir et suffisamment réchauffé pour augmenter la température du radiateur.

Le nouveau système développé par Cédric François remplace le compresseur par une petite unité dotée d’un générateur de sons breveté en son cœur, transmettant le son dans la plage de 100 Hz à 150 Hz. « C’est le son que vous obtenez des touches à l’extrême gauche du piano, des notes profondes », a-t-il déclaré.

« Mais de l’extérieur de l’unité, vous n’entendez rien car le son, qui est très fort, est également très concentré. »

Le son traverse un gaz neutre tel que l’hélium, envoyant des ondes à travers lui pour le comprimer puis le détendre.

« Lorsque le gaz est comprimé, il chauffe, suffisamment pour chauffer l’échangeur de chaleur et donc de l’eau chaude pour le radiateur », a-t-il déclaré.

Il a fallu plus de 20 ans de recherche, d’abord par le père de M. François, qui était chercheur universitaire en thermoacoustique, puis par M. François lui-même, pour mettre au point le système.

Lire la suite: La France prévoit d’augmenter les brûleurs à bois domestiques plus écologiques avec des subventions supplémentaires

Son entreprise, Equium, cherchait à construire un générateur de chaleur sonore qui serait fabriqué et installé dans une pompe à chaleur fabriquée par une entreprise spécialisée.

« Les avantages sont nombreux, au moins nous n’avons pas besoin des gaz difficiles à manipuler qui sont au cœur des pompes à chaleur conventionnelles.

«Les commandes sont également beaucoup plus précises, car vous pouvez augmenter ou diminuer la puissance de chauffage lorsque vous augmentez et diminuez le son sur une chaîne stéréo. Et il n’y a pas de pièces mobiles, donc la durée de vie estimée du noyau passera de 10 ans maintenant à 30 ans, au moins.

Les nouvelles pompes à chaleur nécessitent toujours un ventilateur extérieur pour faire passer l’air à travers l’échangeur de chaleur, mais l’absence de compresseur signifie que le bruit des pompes à chaleur, l’un de leurs principaux inconvénients, sera beaucoup moins important.

Il est prévu que les premières pompes à chaleur utilisant le nouveau système soient commercialisées l’année prochaine.

« Les pompes à chaleur sont présentées comme un nouveau moyen écologique de chauffer les maisons, mais non sans problèmes, en particulier avec le gaz au cœur, qui est mauvais pour le réchauffement climatique et nécessite donc une manipulation prudente », a-t-il déclaré.

« Il s’agit d’une amélioration significative de leur conception et je pense que c’est le bon moment pour que la technologie décolle. »

La société a levé 3 millions d’euros pour commercialiser le produit, et la première pompe sera probablement fabriquée par la société française Arkteos. Le prix devrait être le même que le prix d’une pompe à chaleur conventionnelle.

Histoires liées :

Les ménages peuvent économiser jusqu’à 180 € par an avec de nouvelles applications électriques

La « ville future idéale » imaginée par les Français

Les factures des ménages bondissent de 64 € par mois en un an, selon une nouvelle étude en France

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.