La lecture de la déclaration d’Al-Ahly .. le quatrième point est en cours de discussion et le cinquième est contre

17:39

jeudi 14 avril 2022

Livres – Hadi Al-Madani :

Al-Ahly a publié une déclaration hier soir, mercredi, dans laquelle il a fait 5 demandes à l’Association de football et à l’Association des clubs professionnels, concernant ce qu’il a appelé « une erreur d’arbitrage, qui viole les droits du club ».

Dans sa lettre, le club a identifié les cinq demandes reçues comme suit :

– Annoncer des étapes claires pour développer un système d’arbitrage professionnel intégré.

– Étudier la proposition d’amener l’un des experts en arbitrage de l’Association internationale de football, qui a une grande histoire, à donner des conférences scientifiques et à rester longtemps avec les arbitres égyptiens pour les améliorer et suivre leurs performances en fonction du temps plan.

– Maintenir le prestige des dirigeants égyptiens et leur fournir une compensation financière qui leur convient et les motive à se concentrer davantage sur leur travail.

Le droit du club d’entendre ce qui se passe dans la salle VAR lors d’un cas d’arbitrage controversé, basé sur le fait que le protocole VAR ne prévoit pas de ne pas autoriser les clubs à le faire.

Matches Al-Ahly assignés, qui seront signalés à la Football Association, à partir du prochain match, à des arbitres étrangers réputés efficaces, et de la première catégorie mondiale.

Mais Al-Ahly a-t-il le droit de faire ces demandes ?

Concernant les trois premiers items, cela semble normal et peut être évoqué dans le cadre d’une volonté de faire évoluer le jeu, mais la polémique qui naît concerne respectivement les quatrième et cinquième items.

quatrième élément

Plusieurs pays à travers le monde ont discuté de la possibilité d’autoriser l’affichage des enregistrements VAR par des assistants, et plusieurs ont mis en œuvre la commande.

Dans la Ligue américaine, les enregistrements audio des dialogues qui se produisent entre les arbitres d’arène et les arbitres assistants vidéo sont diffusés sur des images qui regardent les rediffusions.

En France, le service arbitrage a révélé certaines des discussions qui ont eu lieu entre l’arbitre et la salle vidéo de l’arbitre assistant lors d’un match de Ligue française.

Il s’agit d’une séquence de 7 extraits de deux matchs devant la presse en octobre dernier.

En mars de l’année dernière, la FA a également annoncé qu’elle envisageait la possibilité d’autoriser l’affichage des votes des arbitres.

Le président de la FA, Mark Bellingham, a déclaré que la divulgation de la présentation de la conversation de l’arbitre avec la salle VAR aiderait à dissiper toute ambiguïté sur la décision.

L’International Football Association Board (IFAB), qui est chargé de modifier les lois du jeu, a retardé la saison dernière une décision sur la possibilité de diffuser en direct les votes d’arbitrage, comme c’est le cas dans les sports de rugby et de cricket.

Mais la Fédération internationale des associations de football a déclaré plus tôt qu’il y avait des « avantages » derrière la diffusion audio en direct pour les arbitres, mais que la question devait être discutée plus avant, avec (IFAP).

Cette question a été discutée par l’IFAB en mars 2021, et une décision finale à ce sujet n’a pas encore été rendue.

cinquième élément

Le cinquième point de la déclaration d’Al-Ahly viole les règles de gestion de l’arbitrage dans les associations membres émises par l’Association internationale de football « FIFA ».

L’article 12 de la nomination des arbitres stipule, dans la première clause : « La nomination des arbitres de match est une partie importante du développement de l’arbitrage et doit être gérée en coopération avec la commission d’arbitrage et le service d’arbitrage des associations membres concernées. Les clubs, ligues ou autres organes des associations membres ne peuvent pas intervenir dans le processus de désignation des matches officiels.

Par conséquent, l’intervention d’Al-Ahly en tant que club ou Liga Liga dans la sélection du comité d’arbitrage pour la gestion des matchs est une violation des règles officiellement établies de la Fédération internationale, bien que cela attende depuis si longtemps dans le football égyptien de divers clubs. ans sans qu’une décision définitive ne soit prise pour l’empêcher.

Éloise Leandres

"Explorateur hardcore. Fanatique de la musique hipster. Érudit du café maléfique. Fervent défenseur de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.