La gendarmerie de Paris interdit les manifestations pro-palestiniennes réclamées samedi

Publié dans:

A la demande du ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la préfecture de police de Paris a décidé jeudi soir d’interdire les manifestations de soutien aux Palestiniens et de condamner l’usage de la force par Israël à leur encontre, qui devait se tenir samedi en France. Capitale. Jeudi, Darmanan a annoncé via Twitter avoir demandé à la préfecture de police de Paris d’interdire la manifestation pour éviter une répétition du scénario d’affrontements et de « troubles graves à l’ordre public » survenus en 2014 à Paris, en marge du meeting. des manifestations similaires sur fond de conflit au Proche-Orient entre la Palestine et Israël.

La préfecture de Paris a approuvé jeudi soir la demande du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin d’interdire les manifestations pro-palestiniennes prévues dans la capitale française en fin de semaine. Le contexte du conflit avec Israël Crainte d’une répétition des affrontements survenus dans des circonstances similaires en 2014.

Des militants ont appelé à des manifestations dans le quartier « Barbes » du 19e arrondissement au nord de la capitale française pour protester contre l’usage de la force par Israël dans la bande de Gaza en réponse aux attaques à la roquette du Hamas contre l’Etat juif.

Dans un tweet sur Twitter, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a écrit : « J’ai demandé au chef de la police de Paris d’interdire les manifestations de samedi à la lumière des dernières tensions au Moyen-Orient ». « En 2014, nous avons assisté à une grave perturbation de l’ordre public », a-t-il déclaré, exhortant les chefs de police de toute la France à être à l’affût de toute manifestation.

Dans une circulaire, il a exhorté les chefs de police locaux à assurer « la protection des lieux de culte, des écoles, des centres culturels et commerciaux de la communauté juive ». Plusieurs manifestations ont eu lieu en France en juillet 2014 pour condamner l’attaque israélienne contre la bande de Gaza.

Le 19 juillet 2014, des milliers de personnes ont défié l’interdiction de manifester à Barbés, transformant le rassemblement en violents affrontements qui ont duré des heures.

FRANCE 24/AFP

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.