La gauche française rejette l’offre principale de la candidate socialiste Anne Hidalgo – POLITICO

Plusieurs candidats présidentiels de gauche ont rejeté jeudi l’offre de la maire de Paris, Anne Hidalgo, d’organiser des primaires ouvertes entre eux, détruisant ses efforts pour unir la gauche « brisée » française et choisir un candidat plus susceptible de se qualifier pour le prochain second tour en France. élection présidentielle.

« Quoi qu’il arrive, je ne participerai pas à la primaire de gauche », a déclaré le candidat des Verts Yannick Jadot Europe 1. « L’élection présidentielle est dans quatre mois et demi et nous devons être un peu sérieux. » Le sondage a atteint 7%, selon le POLITICO Polling of Polls.

Dans une interview surprise à la télévision nationale mercredi, Hidalgo a déclaré qu’il était disposé à participer aux primaires entre les candidats présidentiels de gauche parce que sa candidature présidentielle actuelle avait échoué. Le sondage POLITICO place le maire de Paris à 4%.

L’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, qui a voté 2% en tant que candidat indépendant, partage l’avis d’Hidalgo, proverbe elle était « satisfaite de l’initiative qu’Anne Hidalgo a prise après ma candidature ». Peu avant l’interview d’Hidalgo, Montebourg fait appel à ses collègues de gauche lors d’une lettre: « Je suis prêt à proposer ma candidature pour projet commun et co-candidat », écrit-il.

Pourtant, le candidat communiste Fabien Roussel – qui recueille environ 1 % – a fustigé Hidalgo et Montebourg : « si vous ne savez pas quoi faire, si vous doutez de votre candidature, rejoignez-nous », a-t-il dit. sur france info Jeudi matin.

Le candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui était le meilleur candidat de gauche en 2017 avec 19,58 % des voix – et qui recueille actuellement environ 9 % – s’est toujours opposé à l’idée d’une primaire. « Pourquoi devrais-je participer à l’abécédaire alors que nous ne pensons pas la même chose ? » a-t-il récemment confié au quotidien français Libérer. « Veulent-ils sortir de l’accord européen ? … Veulent-ils sortir du nucléaire ?

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.