La fraternité en Espagne… les armes propagent l’extrémisme

Le gouvernement espagnol travaille sur une révision complète du cadre islamique, y compris une réorganisation des relations entre l’État et l’islam, avant l’élection présidentielle.

Conformément à des développements similaires dans un certain nombre de pays européens, les premiers membres de la Confrérie terroriste ont commencé à arriver en Espagne dans les années 1960.

Le premier groupe de la Fraternité était principalement composé de membres de la branche Ikhwan en Syrie et d’étudiants d’autres pays du Moyen-Orient.

Au fil des ans, certaines des entités initiales créées par cette génération, principalement consacrées au domaine des affaires étudiantes, sont finalement devenues des organisations représentant la Confrérie au niveau local en Espagne.

Ligue musulmane espagnole

La Ligue islamique espagnole, qui a été fondée dans la ville de Grenade au début des années 70, et une branche fondée plus tard à Madrid, a été la première pierre angulaire à partir de laquelle diverses entités associées à la Confrérie en Espagne ont émergé plus tard.

L’équipe fondatrice de la Ligue islamique comprenait des personnes étroitement liées à l’aile Issam al-Attar de la branche Ikhwan en Syrie, comme Riai Tatari, qui a longtemps été président du Conseil islamique d’Espagne, et Salah al- Vacarme. Nakdali, qui devint plus tard directeur du Centre islamique d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

La désintégration de la direction des Frères musulmans qui a eu lieu en Syrie entre la fin des années 1970 et le début des années 1980 a également eu un impact en Espagne. En 1978, un groupe de membres de la Ligue musulmane a décidé de se séparer de l’Association pour établir un Centre islamique en Espagne.

Les personnes actives au Centre islamique en Espagne ont joué un rôle majeur dans l’organisation de réunions dans divers pays européens qui ont conduit à la Conférence de Madrid 1984 et par la suite, à la formation de l’Association des étudiants musulmans en Europe, l’organisation qui a ensuite conduit à la formation de la Fédération des organisations islamiques en Europe ; L’organisation faîtière des Frères musulmans sur le vieux continent.

L’organisation initiale fondée par la Confrérie s’est développée au fil des ans, dans le but de mobiliser le plus possible la communauté musulmane et de pénétrer la société, de sorte que le groupe a établi une présence à Grenade, Madrid, Catalogne et Valence.

Les armoiries de la Confrérie sont apparues dans des villes espagnoles, comme le Centre culturel islamique de Valence (CCIV) et le Centre culturel islamique catalan de Barcelone.

Réseau de fraternité en Espagne

Historiquement, l’environnement de la Confrérie en Espagne a pu obtenir un soutien financier important de pays étrangers et se classe troisième sur la liste des réseaux de Confrérie les plus financés, après la France et l’Italie, et il a atteint le réseau du groupe en Espagne d’environ 17 millions d’euros de financements de projets, ces dernières années.

Au niveau européen, plusieurs membres du quartier des Frères musulmans en Espagne occupent des postes importants au sein de la structure du groupe européen, dont le plus important est Imad Yalouk, co-fondateur du Centre islamique, qui siège au conseil d’administration européen. Trust Organization, la branche financière du groupe en Europe, depuis plus d’une décennie.

Quant à Abd al-Rahim Tawil, l’imam de la Grande Mosquée de Valence, il est membre du Conseil européen des fatwas, l’une des branches des Frères musulmans au niveau européen également. De plus, l’Espagne abrite une branche très active d’Islamic Relief ; Un bras d’un groupe terroriste aussi.

Selon des observateurs, la Confrérie travaille depuis 60 ans à former un vaste réseau qui vise à exercer une large influence sur la communauté musulmane et à diffuser des idées extrémistes parmi ses membres, ce qui a le plus grand impact sur la participation de certains de ses membres. membres dans des opérations terroristes.

Dans le deuxième épisode de la semaine prochaine, « Al-Ain News » suit la participation de la Confrérie terroriste à des opérations terroristes, et ses efforts pour pénétrer progressivement la société et la politique, dans le but d’étendre son influence et son contrôle et de propager l’extrémisme.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.