La France veut nationaliser la compagnie d’électricité endettée EDF

Le gouvernement français envisagerait une option pour nationaliser la société multinationale d’électricité Electricité de France (EDF), rapporte Bloomberg.

Citant des personnes familières avec cela, le rapport indique que le gouvernement français envisage des options pour réorganiser son entreprise endettée en mettant l’accent sur la production d’énergie nucléaire.

Des responsables français sont en pourparlers avec des conseillers sur une option pour acquérir la totalité de la participation du petit actionnaire d’EDF et retirer l’entreprise de l’échange, ont déclaré des personnes proches du développement.

Le gouvernement français, qui détient 84% d’EDF, pourrait conserver la propriété des activités nationales de l’entreprise mais revoir les opérations d’EDF à l’étranger, ont ajouté les sources.

Si l’idée de nationaliser l’EDF est approuvée, elle devrait avoir lieu après l’élection présidentielle française, qui devrait avoir lieu plus tard cette année.

EDF pourrait également céder ses actifs renouvelables à l’étranger, selon les sources.

Cette opération permettra à EDF de lever des capitaux pour financer une partie des actifs nucléaires et hydroélectriques du pays.

Cela pourrait également inciter les investisseurs étrangers à investir dans des projets renouvelables dans le pays, selon des sources non divulguées.

Les personnes familières avec les développements disent que les discussions en sont encore à un stade très précoce et qu’il n’y a aucune garantie que le gouvernement puisse continuer avec cette option.

Cependant, un porte-parole du ministère français des Finances a déclaré que l’information était « fausse » et que le gouvernement ne travaillait pas sur un tel projet.

Le mois dernier, le gouvernement français a annoncé qu’il offrirait 2,4 milliards de dollars pour soutenir EDF, alors que le groupe examine les gains réalisés par les pannes d’électricité dans certaines de ses centrales nucléaires et l’impact des restrictions sur les prix publics de l’électricité.

Entreprises liées

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.