La France va faire un rôle d’envoyé LGBTQ + au milieu de la réaction aux déclarations anti-gay des ministres – POLITICO

La Première ministre française Elisabeth Borne a annoncé jeudi que le poste « d’ambassadrice des droits LGBT+ » serait créé et pourvu avant la fin de l’année.

Dans un communiqué, le bureau de Borne a déclaré que l’ambassadeur serait chargé de « coordonner les actions diplomatiques françaises pour protéger contre la discrimination et promouvoir les droits LGBT+ dans le monde ».

Borne a également annoncé la création d’un fonds de 3 millions d’euros pour créer 10 nouveaux centres LGBTQ+, en plus d’augmenter le budget des 35 centres existants, qui accueillent des événements organisés par des organisations LGBTQ+.

Cette décision intervient au milieu de vives critiques à l’encontre du gouvernement du président Emmanuel Macron compte tenu de la nomination, après un remaniement, de deux ministres. qui a fait anti mariage homosexuel déclaration dans le passé : ministre déléguée aux Collectivités territoriales Caroline Cayeux et ministre de transition chargé de l’Ecologie Christophe Béchu.

Cayeux a été interrogé sur ses commentaires passés à la télévision française à la mi-juillet, où il réponse qu’il « a certainement tenu parole » et s’est défendu en disant qu’il avait beaucoup d’amis parmi « toutes ces personnes ». Il se retira immédiatement après et s’excuser pour les commentaires.

Après l’incident, une centaine de personnalités, dont une majorité du président, ont dénoncé les « propos homophobes » de Cayeux dans un communiqué. éditorial publié par le Journal du Dimanche. Des dizaines de personnes rassembler Mardi près de l’Assemblée nationale à Paris pour protester contre son maintien au gouvernement.

Béchu commentaire Le vote de jeudi contre le mariage homosexuel en 2013, a déclaré qu’il était imprudent de « regarder avec les yeux de 2022 l’état des choses il y a 10 ans », et que son point de vue a changé depuis lors.

Le Premier ministre français a annoncé le nouveau rôle lors d’une visite au centre LGBTQ+ d’Orléans, à l’occasion du 40e anniversaire de l’abrogation de la loi criminalisant les relations homosexuelles en France.

Lucile Jomat, présidente SOS Homophobie, a déclaré à propos de l’annonce: « C’est un pas dans la bonne direction, mais nous devrons voir quelles sont les fonctions de l’ambassadeur, et surtout le type de pouvoirs dont il disposera. »

Mais il n’a pas vu ce mouvement assez loin compte tenu de la situation. « Nous sommes très inquiets que le gouvernement ne veuille pas condamner la déclaration du ministre [Cayeux] », a-t-il déclaré. Son organisation a exigé la démission de Cayeux.

Hussein Bourgi, un sénateur du Parti socialiste, a annoncé avant la visite de Borne qu’il proposerait facture samedi pour fournir des réparations aux personnes reconnues coupables d’homosexualité entre 1942 et 1982.

Cet article a été mis à jour.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.