La France se retire de la procédure d’appel d’offres pour accueillir la phase de groupes de la Coupe Davis

Le logo de la Fédération française de tennis est visible au stade de Roland-Garros lors de l’Open de France de tennis 2020 à Paris, France, le 7 octobre 2020. Photo prise le 7 octobre 2020. REUTERS/Charles Platiau

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

19 avril (Reuters) – La Fédération française de tennis (FFT) a déclaré qu’elle s’était retirée du processus de candidature pour accueillir la phase de groupes de la finale de la Coupe Davis cette année en raison de « conditions financières et opérationnelles onéreuses ».

La Fédération internationale de tennis avait initialement désigné Bologne, Glasgow, Hambourg et Malaga comme phase de groupes de la compétition masculine par équipe du 14 au 18 septembre.

Malaga a ensuite été choisie pour accueillir les huitièmes de finale en novembre, l’instance dirigeante appelant à des offres pour les remplacer pour la phase de groupes. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

La FFT a déclaré qu’elle s’était rendue devant le tribunal arbitral du sport le mois dernier après avoir été « injustement exclue » du processus d’appel d’offres, mais qu’elle avait été autorisée à soumettre une proposition pour remplacer Malaga.

« Après avoir enfin pu revoir le cahier des charges complet dans la désignation des villes d’accueil… la FFT a décidé de ne pas déposer d’offre compte tenu des conditions financières et opérationnelles onéreuses qu’aucun organisateur potentiel sur le territoire français n’était disposé à accepter », lit-on dans un communiqué. remarque.

La FFT a ajouté qu’elle avait retiré l’appel du TAS lundi après que son droit de participer au processus d’appel d’offres ait été reconnu et parce que l’affaire « ne sert plus à rien ».

L’ITF n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter.

La compétition, qui a débuté en 1900, a subi plusieurs changements de format, le plus récent en 2019, lorsque les matchs à domicile et à l’extérieur ont été remplacés par une finale de style Coupe du monde après que l’ITF a conclu un accord lucratif avec le groupe d’investissement espagnol Kosmos.

« La volonté de la FFT de promouvoir et de redynamiser la Coupe Davis est plus forte que jamais », a ajouté l’instance française.

« Dans l’intérêt de cette compétition et du tennis, la FFT souhaite contribuer à la réflexion sur la forme sportive de la compétition et l’évolution de son modèle économique pour la rendre plus attractive ».

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Sudipto Ganguly à Mumbai; édité par Peter Rutherford

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.