La France pourrait redémarrer sa centrale à charbon en Lorraine cet hiver

PARIS, 26 juin (Reuters) – Le gouvernement français pourrait redémarrer cet hiver une centrale électrique au charbon en Lorraine, dans le nord-est de la France, a annoncé dimanche le ministère français de l’Energie dans un communiqué, confirmant une information de la chaîne RTL.

« Par mesure de précaution, compte tenu de la situation en Ukraine, nous nous réservons la possibilité de réactiver la centrale de Saint Avold (…) si besoin cet hiver », a indiqué le ministère.

Le plan n’affectera pas l’arrêt progressif des centrales électriques au charbon en France, a ajouté le ministère, notant que les opérateurs compenseront les émissions par des mesures telles que le reboisement.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

La production d’électricité à partir du charbon restera inférieure à 1%, ont indiqué des responsables.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a mis en évidence la dépendance de l’Europe vis-à-vis du gaz russe, provoquant une ruée vers des sources d’énergie alternatives.

Le chef d’une grande entreprise française d’énergie a exhorté dimanche les particuliers et les entreprises à limiter de toute urgence la consommation d’électricité pour se préparer à une crise énergétique imminente. Lire la suite

Aucun charbon russe ne sera utilisé à la centrale de Saint Avold, a indiqué dimanche le ministère.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Benjamin Mallet, écrit par Mimosa Spencer. Edité par Jane Merriman

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.